Pierre Goudiaby Atepa, vient de décrocher une grosse timbale de 240 milliards f CFA


Rédigé le Samedi 1 Juin 2013 à 02:59 | Lu 366 fois | 0 commentaire(s)


Après plusieurs mois de pourparlers et nombre d’aller-retour entre Dakar et Ndjaména, capitale du Tchad, l'architecte sénégalais, Pierre Goudiaby Atepa, vient de décrocher une grosse timbale de 240 milliards f CFA. Le président Idriss Déby Itno vient de lui confier le marché de construction de la Cité internationale des affaires. La livraison de ce méga- projet est prévue pour fin 2015.


Pierre Goudiaby Atepa, vient de décrocher une grosse timbale de 240 milliards f CFA
L'homme fort de Ndjaména passe à la vitesse supérieure. Les prémices de sa promesse de campagne électorale, visant à transformer le visage de la ville de Ndjaména commence à faire se faire sentir. En effet, à la fin du mois d’avril, le président avait instruit son Premier ministre de prendre toutes les dispositions pour le lancement rapide des activités de la Cité internationale des affaires. Le site, devant abriter une gigantesque tour, a été trouvé et le président Idriss Deby Itno n'a pas traîné les pieds pour effectuer la pose de la première pierre de cet ambitieux projet, étendu sur 20 ha. Dans le détail, le complexe comprendra à terme un parc d’exposition, un palais de congrès, un centre commercial, un centre africain des technologies de l'information, un grand hôtel haut de gamme de 254 chambres, 2 suites présidentielles, une suite royale, ... L'ambitieuse initiative de délocalisation devra abriter plusieurs structures, notamment stratégiques. A terme, la grande tour surplombera la ville de NDjaména.

Un rapprochement de longue date

La longue proximité de l'architecte sénégalais, Goudiaby Atepa, avec le premier cercle présidentiel tchadien a été déterminant dans l'attribution de ce juteux marché d'un montant de 365 millions d'euros, soit 240 milliards f CFA. Justement, l’ancien Conseiller spécial du déchu président, Abdoulaye Wade, est en joint-venture sur ce méga-projet avec un groupement d'architectes tchadiens. Son expérience sur ce type de projets développés en Afrique, portant sa signature, a été fort déterminante et payée au finish.

Un officiel tchadien contacté par Les Afriques a reconnu l'expertise en la matière de l'architecte sénégalais et confirme que ce marché ne souffre d'aucune irrégularité. «Il a été le meilleur et le plus bon », affirme notre interlocuteur. Des responsables nous ont précisé que les travaux devront être lancés, début juillet 2013 pour être livrés fin 2015. Ils devront générer environ 5000 personnes.

Les Afriques



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Juillet 2015 - 18:43 Le "Mouride Sadikh" selon Serigne Saliou