D’autres grands génies africains : Serigne Mactar Ba a conçu et fabriqué des fusées au Sénégal


Rédigé le Mardi 30 Avril 2013 à 13:06 | Lu 406 fois | 0 commentaire(s)


En 2000, Serigne Mactar Ba, ingénieur électromécanicien sénégalais, a conçu et fabriqué des fusées au Sénégal. Elles peuvent être utilisées dans le transport rapide d’insecticides, pour embarquer des appareils de prise de mesure et des caméras, dans la cartographie, dans la recherche météorologique. Le Nigérian Mubarak Muhammad Abdullahia a construit en 2007 un hélicoptère avec des morceaux de vieilles voitures, de motos, et des rebuts d’aluminium. Agé de 24 ans, il était étudiant de premier cycle en physique. En 1997, son compatriote Ezekiel Izuogu avait conçu la première voiture fabriquée au Nigeria avec une technologie locale.


D’autres grands génies africains : Serigne Mactar Ba a conçu et fabriqué des fusées au Sénégal
Serigne Mactar BA est un ingénieur électromécanicien de nationalité sénégalaise qui a conçu et fabriqué des fusées made in Sénégal. Il a fait sensation en mars 2010 à Dakar lors du SARIS (Salon de la Recherche et des Innovations) où il a présenté son invention au président sénégalais, entre autres visiteurs. 
 
L'aventure commence en 2000 avec la première fusée qui aurait atteint une distance d'environ 300 m en poussée verticale et 800 m en vol balistique (courbe). 
 
La série la plus récente des fusées appelée Skimikamiya-30P aurait une portée d'environ 14 km en vol balistique et attendrait, en vol vertical, une distance comprise entre 5 et 6 km. 
 
La rampe de la fusée expérimentale Skimikamiya-30P dispose d'un vérin qui permet des angles de lancement variant de 0° à 90° (pour une possibilité de rotation de 360°). Elle est conçue de telle sorte que l'on peut y monter une (1) ou douze (12) fusées en même temps. 
 
Les matériaux utilisés pour la fabrication des fusées sont disponibles au Sénégal. Cependant, les travaux de recherches et de conception de cette aventure sont entièrement financés depuis 10 ans par Serigne Mactar BA lui-même. Aussi, la dernière fusée, Skimikamiya-30P, le 30e modèle qu'il a conçu, lui a coûté environ 2 millions de F CFA (3 048 €). 
 
Les fusées peuvent être utilisées dans le transport rapide d'insecticides pour la lutte antiacridiens, pour embarquer des appareils de prise de mesure et des caméras, dans la cartographie, dans la recherche météorologique afin de provoquer des pluies artificielles, etc. 
 
En l'état actuel des recherches et réalisations, les fusées conçues par Serigne Mactar BA auraient atteint un niveau de performance qui permette d'envisager une production industrielle ; pourvu qu'il soit soutenu par les pouvoirs publics et, pourquoi pas des privés sénégalais ou africains. 
 
L'enjeu est de taille car la production industrielle de ces fusées permettrait de créer de nombreux emplois et de valoriser d'avantage certaines disciplines scientifiques ; favorisant ainsi la souveraineté technologique de l'Afrique. En effet, la conception d'une fusée fait appel à la symbiose d'un ensemble de technologies et métiers annexes qui peuvent être ventilés dans d'autres domaines d'application : 
 
- la Mécanique Théorique pour la balistique, 
- la Résistance des Matériaux pour la structure de la fusée, 
- la Thermodynamique pour le fonctionnement du moteur, 
- l'Usinage pour la fabrication des différentes pièces, 
- la Chimie pour le carburant et le comburant, 
- l'Electricité et l'Electronique pour la mise à feu et le contrôle des données, 
- l'Informatique pour les logiciels de conception, etc. 
 
Après " Troposphère ", une fusée made in Congo-Kinshasa, le Sénégal, avec sa fusée Skimikamiya-30P, veut également se donner les moyens de croire en l'aventure spatiale grâce à Serigne Mactar BA.

Source : www.kumatoo.com
(Archives) 
Serigne Mactar BA
Inventeurs Africains
 



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Juillet 2015 - 18:43 Le "Mouride Sadikh" selon Serigne Saliou