google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Yeumbeul Nord: Arrêté, un policier voleur d’une chaînette en or, menace le commissaire mystiquement


Rédigé le Samedi 27 Juin 2020 à 18:08 | Lu 300 fois | 0 commentaire(s)




Yeumbeul Nord: Arrêté, un policier voleur d’une chaînette en or, menace le commissaire mystiquement

L’agent de la brigade de recherche surnommé «Baye Fall» du commissariat d’arrondissement de Yeumbeul Nord a été accusé par un couple sénégalo-espagnol de leur avoir volé des biens matériels, dont une parure en or d’une valeur marchande de plus de 1 million de francs Cfa. Le limier a été interpellé puis mis aux arrêts. Il a fait cependant un boucan d’enfer au commissariat quand ses collègues ont voulu le conduire en taule au camp Abdou Diassé.

Le commissariat de police de Yeumbeul Nord a été secoué par une rocambolesque affaire de vol d’objets de valeur dans laquelle un des agents de la brigade de recherche du service a été cité par un couple sénégalo-espagnol. L’affaire en question porte sur une parure en or de plus de 1 million francs Cfa et d’un sac contenant des matériels précieux.

Le couple se fait interpeller en plein couvre-feu par les flics

Le couple sénégalo-espagnol revenait d’une course en banlieue dakaroise et avait pris le chemin du retour pour rentrer à la maison à Ngor. Mais, hélas, ils ont été interpellés en cours de route par des agents de police de Yeumbeul Nord, qui avaient démarré la patrouille de couvre-feu. Les flics se dressent alors au milieu de la chaussée et somment le couple de se garer sur le bas-côté de la route pour un contrôle de routine. Les deux amoureux s’exécutent et immobilisent leur véhicule.

Le véhicule ne dispose pas de toutes les pièces, «Baye Fall» confisque le sac du couple et déleste l’homme de sa parure en or

Les agents de terrain sacrifient au contrôle de routine et découvrent que le véhicule ne dispose pas de toutes les pièces administratives afférentes à la mise en circulation. Mais, comme du pain béni, rapportent nos informateurs, un des agents surnommé «Baye Fall» saute sur l’occasion, confisque le sac du couple contenant des effets matériels de valeur et déleste aussi l’homme de sa parure en or au cou d’un coût de plus de 1 million de francs Cfa. Ils relâchent ensuite les deux tourtereaux et poursuivent la patrouille de traque aux récalcitrants au couvre-feu dans les coins et recoins des quartiers.

Une lettre plainte déposée au commissariat contre X, le chef de service convoque l’équipe de patrouille

Dépossédé de ses biens matériels, le couple soupçonne un coup de flics ripoux et décide d’y voir clair. Il se rend alors au commissariat de police, rapporte au détail près sa mésaventure au chef de service et dépose une lettre plainte contre X. Mais, soucieux de l’image de marque du commissariat, le commissaire Diouf-Bauer instruit la lettre plainte et convoque toute l’équipe de patrouille de la fameuse nuit et pour une séance d’explications à tour de rôle. Mais au cours de l’exercice, les agents de terrain dégagent en touche et clament leur innocence.

Le patron démasque son agent ripoux qui l’insulte devant tout le monde et jure de le détruire mystiquement

En flic chevronné, le chef de service change de méthode, déroule son plan B ponctué d’enquête interne ainsi que d’investigations rondement menées, et finit par démasquer son agent présumé voleur, alias Baye Fall. Il confond celui-ci avec des preuves matérielles irréfutables et le met aux arrêts. Après l’enquête préliminaire, il lui notifie les incriminations pénales visées et décidé de le conduire hier en taule au camp Abdou Diassé, comme le veut la tradition. Mais, l’élément de la brigade de recherche disjoncte, s’oppose énergiquement à son transfert au camp et provoque un boucan d’enfer dans le commissariat. Il débite des insanités contre le chef de service et jure sur tous ses saints de le détruire mystiquement.

Un commando de six agents cueille de force l’agent et le conduit en taule au camp Abdou Diassé

Face à l’agitation du policier de la brigade de recherche, soulignent nos interlocuteurs, le commissaire de police fait venir au commissariat un commando de six agents du central de Guédiawaye, qui cueillent de force leur collègue. Ils le maîtrisent par une paire de menottes et le conduisent manu-militari au camp Abdou Diassé.

Vieux Père NDIAYE
LES ECHOS



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés








Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT