Xi Jinping, son histoire: Le fer de lance de l'innovation


Rédigé le Dimanche 10 Septembre 2023 à 20:46 | Lu 266 fois | 1 commentaire(s)



La science et la technologie, des forces productives essentielles. À 11 h 59 le 9 décembre 2022, l'avion C919 décolle de l'aéroport international de Shanghai Pudong et atterrit en douceur à l'aéroport international de Shanghai Hongqiao. Après la cérémonie du « water salute », le plus grand hommage dans l'aviation civile, l'avion est officiellement livré à China Eastern Airlines, son premier opérateur mondial.


Xi Jinping, son histoire: Le fer de lance de l'innovation
Après un travail acharné sur plusieurs générations, l'industrie de l'aviation civile chinoise a accueilli le premier avion de ligne à fuselage central développé par le pays.

M. Xi a rapidement adressé ses félicitations et a encouragé l'équipe chargée du projet à poursuivre ses efforts pour réaliser de plus grandes réalisations dans le domaine des technologies de base.

Xi Jinping se préoccupe depuis longtemps des « goulots d'étranglement » dans les technologies de base des domaines clés. Il a fait remarquer à de nombreuses reprises que les efforts et les ressources devaient être concentrés sur la recherche et le développement de pointe, afin d'atteindre la puissance et l'autonomie dans les domaines clés.

L'attention et le soutien qu'il a accordés à la R&D indépendante dans l'aviation civile chinoise au fil des années témoignent de son engagement.

En 2007, alors que Xi Jinping est secrétaire du Comité du PCC pour la municipalité de Shanghai, le premier avion de ligne régional chinois ARJ21, dont les droits de propriété intellectuelle sont totalement indépendants, entre dans la phase critique d’assemblage. Il s'agit de l'un des projets d'innovation de niveau national.

M. Xi se rend à l'usine de fabrication d'avions de Shanghai pour manifester son soutien à l'équipe du projet ARJ21.

Il avait alors déclaré : « Ce projet bénéficie de la confiance de notre pays et de notre peuple, et représente une étape historique dans le développement de l'industrie aéronautique civile chinoise. »

La confiance de Xi Jinping a grandement stimulé le moral de l'équipe.

Auparavant, la Chine avait déjà passé des décennies dans la recherche et la construction de son propre avion civil, ponctuées d’échecs et de revers fréquents.

La lumière pouvait enfin apparaître au bout du tunnel.

En 2008, le vol d'essai de l'ARJ21 est couronné de succès, ce qui ouvre un nouveau chapitre dans l'industrie aéronautique civile chinoise.

La même année, l'usine de fabrication d'avions de Shanghai devient une filiale de la toute nouvelle Commercial Aircraft Corporation of China (COMAC) et commence à participer à la recherche et au développement de l'avion C919.

Cependant, de tels projets ne se font jamais sans heurts.

En mai 2014, l'équipe du C919 a du mal à terminer l'assemblage et ne peut pas livrer l'avion dans les délais prévus. M. Xi se rend au centre de recherche et de développement de la COMAC à Shanghai pour apporter son soutien. Il interroge les pilotes sur les vols d'essai et monte à bord du prototype de présentation du C919. Il se rend dans le cockpit et dans la cabine des passagers pour mieux comprendre la conception de l'avion.

Les remarques et les encouragements de M. Xi ont eu une grande importance pour les personnes présentes sur le site.

Xi :
« L'industrie aéronautique chinoise a connu un parcours difficile. Nous avons fait le premier pas et c'est un excellent début avec une forte dynamique. J'espère que vous continuerez à avancer et à injecter plus de force dans le développement de la Chine. Nous devons progresser dans l'industrie de la fabrication d'équipements et nous devons avoir notre propre avion de ligne. Je place de grands espoirs en vous. »

Wu Guanghui, concepteur en chef du C919 et académicien de l'Académie chinoise d'ingénierie, a rappelé :

« Xi Jinping nous a montré la direction à suivre. Nous devons renforcer notre propre industrie de fabrication d'équipements. La Chine doit avoir son propre avion de ligne. Ses paroles nous ont beaucoup inspirés. »

Il aura fallu 15 ans pour que l'avion domestique C919 passe de la phase de son développement en 2007 à la réussite de son premier vol en 2017, et enfin à la délivrance de la certification de type par l'Administration de l'aviation civile de Chine en 2022.

Au cours de ce processus, les Chinois ont réalisé leur rêve, celui de développer leur propre grand avion, et ont trouvé leur voie dans l'innovation indépendante pour l'industrie aéronautique chinoise.

Le talent comme première ressource

« La richesse des talents est essentielle à la réussite d'une grande cause. »

Xi Jinping croit au pouvoir des grands talents et a montré un grand soutien, en particulier aux jeunes talents dans le domaine de la science et de la technologie. Il met les jeunes au défi en leur demandant de jouer un rôle de premier plan et d'assumer de plus grandes responsabilités, afin d'élargir et de renforcer la réserve de talents du pays dans le domaine des sciences et des technologies.

Lorsqu'il était secrétaire du Comité du PCC pour la province du Zhejiang, Xi était affectueusement surnommé le « chef du département logistique » par les travailleurs scientifiques et technologiques.

En novembre 2005, Xi Jinping reçoit une lettre du docteur Ding Lieming, titulaire d'un doctorat et tout juste rentré en Chine après avoir travaillé à l'étranger à la tête d'une équipe chargée de développer de nouveaux médicaments contre le cancer du poumon.

Le docteur Ding et son équipe sont alors basés à Hangzhou. Au cours des trois dernières années, ils ont dû surmonter de nombreux obstacles avant d'achever la recherche préclinique sur un nouveau médicament de thérapie ciblée.

Après avoir soumis la demande d'essais cliniques au service compétent, le Dr Ding ne reçoit aucune réponse.

Compte tenu de l'importance vitale de ce nouveau médicament anticancéreux pour les patients, le Dr Ding décide d'écrire directement à Xi Jinping.

Dans sa lettre, le Dr Ding déclare : « Nous développons une nouvelle génération de médicaments de thérapie ciblée contre le cancer à base de chlorhydrate d'icotinib, que nous développons nous-mêmes et pour lesquels nous détenons des droits de propriété intellectuelle indépendants. Il s'agit également d’un médicament important que de nombreux patients atteints de cancer attendent en Chine. Des produits similaires provenant de l'étranger sont déjà présents sur le marché chinois, mais leurs prix élevés rebutent la plupart des patients... »

La lettre contient tous les derniers espoirs du Dr Ding et de son équipe.

À leur grande surprise, ils reçoivent une réponse de Xi en seulement cinq jours.

Après avoir reçu la lettre du Dr Ding, M. Xi donne immédiatement des instructions aux services concernés pour qu'ils accélèrent le processus d'examen du nouveau médicament et qu'ils répondent aux besoins de l'équipe de recherche.

Sept mois plus tard, en juin 2006, le nouveau médicament Conmana est approuvé pour les essais cliniques. Il s'agit du premier médicament anti-tumoral ciblé à petites molécules développé par la Chine elle-même.

Conmana est officiellement mis sur le marché en août 2011. Il s’avère plus efficace que ses homologues étrangers et n’est vendu qu'à environ 60 % de leur prix.

Au fil des années, Xi Jinping n'a cessé de souligner le rôle du talent dans le renforcement de la capacité d'innovation de la Chine. Il a affirmé que « le talent est la principale ressource de la croissance » et que « ceux qui possèdent des talents d'innovation de classe mondiale auront l'avantage de mener l'innovation scientifique et technologique ».

Il a également déclaré : « La force de la science et de la technologie conduit à la prospérité d'une nation, et les grands talents conduisent à la construction d'un pays puissant. »

L'innovation : principal moteur de la croissance

Pour promouvoir l'innovation, Xi Jinping accorde une grande attention à l'élimination des obstacles auxquels se heurtent les entreprises par le biais d'une réforme institutionnelle, afin d'encourager une plus grande créativité. Cela permet d'accélérer la commercialisation et l'industrialisation des découvertes scientifiques et technologiques.

En mai 2001, alors qu’il est gouverneur de la province du Fujian, dans le sud-est de la Chine, Xi Jinping inspecte l'usine de construction navale Mawei Shipbuilding à Fuzhou, la capitale de la province.

Cette usine, dont l'histoire remonte à plus d'un siècle, était autrefois un important exportateur de navires. Mais à l'époque, l'usine était en difficulté en raison d'une gestion obsolète et d'un manque de financement pour la modernisation des équipements et des technologies. Sous l'effet de facteurs externes tels que la crise financière, l'usine était au bord de la faillite et ses meilleurs experts partaient les uns après les autres.

Le constructeur naval avait du mal à obtenir de nouvelles commandes et se débattait dans la construction et la livraison de navires.

En entendant parler des difficultés de l'usine, Xi émet l'idée de diversifier ses canaux de financement et de se débarrasser de ses dettes afin d'aller de l'avant. Cette idée permet à cette vieille entreprise d'État de trouver une issue : une réforme de la société anonyme.

Alors que cette usine centenaire renaît avec une nouvelle énergie, Xi propose un nouvel objectif : prendre l'initiative de l'innovation technologique.

Un dimanche de juin 2002, un porte-conteneurs de 700 EVP fabriqué par Mawei Shipbuilding est sur le point d'être livré à l'Allemagne. Xi est invité à se rendre sur place.

Xi arrive tôt le matin et inspecte minutieusement le navire, du compartiment inférieur à la cabine jusqu’aux quartiers du capitaine. Il discute avec Xie Zuomin, alors directeur général du Fujian Shipbuilding Industry Group.

Xi : Quelles pièces de ce navire n’ont pas été fabriquées dans le pays ?

Xie : L'équipement principal et le système de navigation ont été importés.
Xi : Si nous voulons vraiment développer notre industrie dans la construction navale, nous devons nous concentrer davantage sur l'amélioration de notre technologie au lieu de nous contenter de travailler dur. Nous devrions fixer nos objectifs sur des produits de pointe, et compter davantage sur nous-mêmes en ce qui concerne l'innovation scientifique et technologique.

Les remarques de M. Xi ont mis en évidence l'orientation du développement par l'innovation.

Lors de l'édition 2006 du salon SMM de Hambourg en Allemagne, l'un des principaux salons internationaux de l'industrie navale, les porte-conteneurs produits par Mawei Shipbuilding ont été considérés comme des produits de référence.

Dans les années qui ont suivi, l'usine n'a cessé d'accroître ses investissements en R&D, allant de la construction de navires de base à la fabrication d'équipements de génie maritime. Elle s'est également lancée dans de nouveaux domaines tels que la construction de navires de support de plongée de haute qualité et de navires de construction, ainsi que la fabrication d'installations pour la pêche en haute mer. Après des décennies de développement, l'usine est devenue un pionnier dans la fabrication d'équipements haut de gamme.

Xi Jinping croit au pouvoir de l'innovation comme principal moteur du développement. Selon lui, innover, c'est se développer et planifier l'innovation, c'est par conséquent planifier l'avenir.

Alors que l'économie chinoise passe d'une expansion rapide à un développement de qualité, Xi Jinping affirme que l'innovation restera au cœur de la modernisation de la Chine.



1.Posté par IsabellaThomas le 10/09/2023 22:59
Working on the web pays me more than $160 to $220 per hour. I learned about this activity three months ago, and since then I have earned around $20,000 without having any online working skills.
.
.
Detail Here---------------------------------------------------------->>> http://Www.BizWork1.Com

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT