Verdict dans l’affaire du bar Piano Piano : Les cinq "lesbiennes" relaxées au bénéfice du doute


Rédigé le Mercredi 20 Novembre 2013 à 14:09 | Lu 362 fois | 0 commentaire(s)


Coup de théâtre au Palais de justice de Dakar ! Les cinq filles arrêtées au bar Piano-Piano, dans la nuit du 10 au 11 novembre par la police, sont libres. Jugées lundi dernier pour actes contre nature et outrage public à la pudeur, elles ont été relaxées au bénéfice du doute.


Verdict dans l’affaire du bar Piano Piano : Les cinq "lesbiennes" relaxées au bénéfice du doute
Pourtant, selon le procès-verbal de la police, les prévenues étaient en train de s’embrasser au moment de leur arrestation. A la police, elles ont reconnu qu’elles étaient lesbiennes. Mais, devant la barre, elles ont nié en bloc les accusations contenues dans le procès-verbal de la police. Le procureur a demandé "l’application stricte de la loi". Elles risquaient d'un à cinq ans et d'une amende pouvant aller jusqu'à 1500000 francs, selon l'article 319 du Code pénal. Pour leur part, les cinq avocats de la défense ont demandé la relaxe pure et simple de leurs clientes au bénéfice du doute. Selon eux, il y a "des zones d’ombre" dans le procès-verbal de la police qu’ils accusent d’avoir inventé beaucoup de choses.


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés