google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Velingara, pour la suppression du corps des enseignants décisionnaires : Une pétition en circulation à travers le pays


Rédigé le Jeudi 21 Octobre 2021 à 12:37 | Lu 132 fois | 0 commentaire(s)



Ils sont des enseignants recrutés dans les mêmes conditions que leurs collègues fonctionnaires, avec les mêmes diplômes. Mais ils sont traités différemment parce qu’étant entrés dans la Fonction publique après l’âge de 35 ans. Un collectif dénonce la situation administrative de ce corps et réclame sa suppression à travers une pétition qui est en train de faire le tour du pays.


Velingara, pour la suppression du corps des enseignants décisionnaires : Une pétition en circulation à travers le pays
«Il y a 2 mois de cela, une enseignante décisionnaire qui percevait pendant qu’elle était active, 325 000 francs de salaire mensuel, a perçu à la retraite 63 000 francs, après plus de 20 ans de service. Elle a piqué une crise d’Avc dès le premier mois.»

C’est par cette déclaration émouvante que Mamadou Kébé, vice coordonnateur national du Collectif des enseignants décisionnaires du Sénégal, a tenu à informer de la situation de ce corps, «mal traité» de la Fonction publique. Il avait mis un brassard rouge le jour de la rentrée pour l’administration comme pour celui des élèves, les 11 et 14 octobre courants.

Il explique : «C’est pour dénoncer l’injustice que subissent les enseignants décisionnaires. Nous avons d’ailleurs mis en ligne une pétition que nous demandons à tous les enseignants de signer. Nous la déposerons sur la table du président de la République pour qu’il connaisse de la situation de ce corps d’enseignants ».

Autres situations d’injustice : «Quand un décisionnaire instituteur adjoint, devient instituteur plein, il perd toute son ancienneté contrairement à nos collègues fonctionnaires qui migrent vers le nouveau corps avec 40% de leur ancienneté. Une fois reclassé, le décisionnaire ne perçoit pas de rappel sur salaire contrairement aux autres, alors que nous faisons le même job, avec les mêmes obligations professionnelles».

Le tableau qu’il décrit est noir : «Les décisionnaires vont au travail démotivés, ayant peur de la retraite. D’ailleurs, beaucoup de décisionnaires sont reclassés ainsi du fait des lenteurs administratives. Vous pouvez avoir votre diplôme professionnel au moment où vous avez moins de 35 ans. Malheureusement, l’acte administratif validant ledit diplôme peut être signé plusieurs années après alors que vous avez dépassé les 35 ans. On ne tient pas compte de l’année d’obtention du diplôme, mais l’année de sa signature, c’est-àdire de sa publication».

Mamadou Kébé et ses camarades proposent la suppression de ce corps ou tout au moins de réviser ses statuts. Ils interpellent les syndicats d’enseignants, qui se «soucient très peu de la situation de leurs collègues décisionnaires».

Il faut savoir qu’un agent de l’Etat est dit décisionnaire quand il est recruté dans la Fonction publique après l’âge de 35 ans et, est pris en charge à la retraite, par l’Institut de Prévoyance retraite du Sénégal (Ipres) au lieu du Fonds national de retraite (Fnr).






Le Quotidien


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT