google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


VIPrison ! Des lambris dorés aux sombres cellules de Rebeuss sous l’ère Macky !


Rédigé le Samedi 26 Juillet 2014 à 04:10 | Lu 159 fois | 0 commentaire(s)



VIPEOPLES.NET: « Kasso djommboul ken », (personne n’est à l’abri de la prison), dit un proverbe wolof. Cette assertion s’est vérifiée plus que jamais dans notre pays. Et à juste titre ! En effet, jamais dans l’histoire judiciaire du Sénégal autant de personnalités de la politique, des médias ou de la religion n’ont été envoyées derrière les barreaux. Une grande première qui coïncide avec l’avènement de Macky Sall à la magistrature suprême et la ligne de conduite prônée par le nouveau régime : «Rupture et gouvernance vertueuse». Notre charte fondamentale ne stipule-t-elle pas que tous les citoyens sont égaux devant la loi ? L’année 2012 aura marqué les esprits par l’impressionnante vague d’emprisonnements. Zoom sur ces VIP…prisonniers !


VIPrison !  Des lambris dorés aux sombres cellules de Rebeuss sous l’ère Macky !
Modibo Diop
 L’ex-directeur de l’ASER etait embastillé pour une accusation portant sur un détournement présumé de deniers publics.
Baïla Wane
L’ex-directeur général de la LONASE, est mis aux arrêts pour cause de détournement présumé de deniers publics. Malade et très affaibli, selon nos sources a passé un séjour désagréable entre la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss.
Condetto Niang
 L’ancien Président du conseil d’administration (PCA) de la LONASE, a fait de long mois de prison avant de bénéficier d’une liberté provisoire pour raison médicale.
Cheikh Yérim Seck
 Le journaliste écrivain et producteur, reconnu coupable de viol sur la jeune fille Aïssata Boubou Tall continue a dormit au Camp Pénal puis au Cap Manuel pour avoir été condamné à trois (3) ans de prison ferme. Après, avoir interjeté appel, Cheikh Yérim a vu sa peine ramenée à 2 ans de prison, mais avec 10 millions de dommages et intérêts. Aujourd’hui sous liberté conditionnelle
Thierno Ousmane SY
TOS, fils de l’ancien ministre de la Justice,  a connu la gloire et la fortune sous le régime de Me Wade. Il est passé dans  les sombres cellules  de Rebeuss. Précisément à la chambre 43. Accusé d’avoir reçu une commission sur la vente de la troisième licence de téléphonie Expresso. Aujourd’hui sous liberté provisoire.
 Luc Nicolaï
Le monde du sport, de la lutte pour être précis, a également connu sa part d’emprisonnement. Avec l’arrestation du célèbre promoteur de lutte. Qui a séjourné  à Rebeuss pour une «affaire» de trafic de drogue et d’extorsion de fonds. Aujourd’hui libre.
Cheikh Béthio Thioune
Le guide des « Thiantacounes » a bénéficié  d’une   liberté provisoire, pour aller se soigner en France,  après cinq tentatives infructueuses. Il a goûté aux geôles  nationales suite à la mort de deux de ses disciples Bara Sow et Ababacar Diagne, à la suite d’une bagarre à Keur Samba Laobé.
Amadou Kane Diallo
 L’ancien Directeur général du COSEC, a été aussi pensionnaire de la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss pendant plusieurs mois. Accusé de détournement présumé de deniers publics, sous le défunt régime libéral. Avant de finir par verser une caution  pour recouvrer la liberté. 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT