Display Code
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Un mois avant une crise cardiaque, votre corps vous envoie ces 8 signaux


Rédigé le Lundi 15 Juillet 2019 à 22:33 | Lu 127 fois | 0 commentaire(s)



Souvent, notre corps nous envoie des signaux pour nous prévenir d’un danger. Qu’il s’agisse de symptômes d’une maladie comme un rhume ou de signes que nous risquons d’être frappés par une attaque cardiaque, notre métabolisme nous informe par des signaux plus ou moins subtils. Il est donc essentiel d’écouter son corps au quotidien pour les déceler. Pour vous aider dans ce sens, voici les 9 signes précurseurs d’une crise cardiaque.


Un mois avant une crise cardiaque, votre corps vous envoie ces 8 signaux
Il est important d’être attentif à son corps lorsqu’il essaie de nous prévenir d’une potentielle attaque cardiaque car il s’agit d’une urgence vitale nécessitant une prise en charge médicale rapide. D’ailleurs, il existe neuf signes de l’apparition d’une attaque cardiaque qui doivent vous alerter. Un article de l’organisme allemand Institute for Quality and Efficiency in Health Care (IQWiG) explique quels sont les éléments qui doivent inquiéter une personne ainsi que son entourage. 

Une fatigue extrême 

Une fatigue persistante et intense peut être le signe, combiné à d’autres symptômes, d’une attaque cardiaque prochaine. Si vous vous sentez fatigué sans pour autant avoir pratiqué une activité physique qui demande beaucoup d’énergie et/ou sans que le repos ne vous soulage, cela peut être un signe précurseur. 

Douleur d’estomac 

Il existe un lien de cause à effet entre les douleurs d’estomac et la nausée et le risque d’attaque cardiaque. Ce symptôme peut durer des mois avant l’apparition de la crise et il est aussi fréquent chez les hommes que chez les femmes. 

Insomnie 

L’insomnie est également un symptôme pouvant présager une crise cardiaque. Des recherches scientifiques ont d’ailleurs montré que l’insomnie augmenterait le risque de souffrir d’une crise cardiaque. 

Un souffle court 

Si vous remarquez que votre souffle est court sans fournir d’effort, cela peut indiquer une potentielle crise cardiaque. En effet, en l’absence d’une pathologie connue (asthme, troubles respiratoires, anxiété), il s’agit d’un symptôme courant d’une crise cardiaque, au même titre que la nausée et les douleurs dans la poitrine. 

Chute de cheveux 

Souvent la chute de cheveux n’est pas considérée comme un risque potentiel de maladie chronique. Pourtant, il s’agit de l’un des facteurs de risque d’une crise cardiaque. Les scientifiques en témoignent dans cette étude. Si vous présentez plusieurs symptômes énoncés ci-dessous ainsi qu’une perte de cheveux, il est indispensable d’en parler àvotre médecin. 

Battements de cœur irréguliers 

Les arythmies cardiaques, c’est-à-dire les battements de cœur irréguliers, sont à l’origine de divers maux et peuvent augmenter les risques de souffrir d’une crise cardiaque, notamment en cas d’accélération du rythme cardiaque. Il convient donc d’être vigilant à ce signe avant-coureur et de consulter un professionnel de la santé en cas d’arythmies cardiaques. 

Douleur à la poitrine 

C’est le signe le plus commun chez les patients souffrant de crises cardiaques. Cette douleur peut aller jusqu’à votre bras gauche, vos épaules, votre cou ainsi que l’estomac. 

Douleur en haut du dos 

L’un des autres symptômes ressentis durant une crise cardiaque est une douleur au niveau des omoplates et dans le dos. Ainsi, une douleur provenant du haut du dos, des épaules ou bien du milieu du dos, associés à d’autres symptômes, doit alerter. 

Que faire en cas de crise cardiaque ? 

Il est impératif de connaître les gestes qui sauvent lors d’une crise cardiaque, à savoir : 

– Contactez immédiatement une ambulance (À noter que 15 minutes de douleur intense à la poitrine doit amener à appeler les urgences) 

– Mettez la personne affectée en position allongée avec le haut du corps légèrement surélevé 

– Si les vêtements de la personne sont serrés, retirez-les 

– Essayez de calmer et rassurer la victime en attendant les secours.
 
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Publicité

Facebook