Un français accuse sa copine sénégalaise d'escroquerie et porte plainte


Rédigé le Lundi 20 Janvier 2014 à 16:46 | Lu 655 fois | 0 commentaire(s)



Un français accuse sa copine sénégalaise d'escroquerie et porte plainte
L’affaire que nous vous relatons, se déroule dans l’île d’Ehidj, plus précisément dans le département d’Oussouye, dans la région de Ziguinchor. Il s’agit du Français à la retraite Denis Oyez et de sa copine sénégalaise A.S.
 
Ils habitaient dans cette belle île souvent fréquentée par les touristes. « J’ai rencontré Anna il y a trois (3) ans. Elle était mère de deux (2) enfants, un garçon et une fille que j’adorais. J’étais très amoureuse d’elle. C’est ainsi que nous nous sommes décidés de nous marier. Dès lors, j’ai décidé de la prendre en charge entièrement, de même que sa famille qui vivait dans l’île où j’avais fini de construire une maison», raconte le cœur meurtri Denis Oyez. Et de poursuivre, «notre histoire a commencé en 2010 et jusqu’en 2011, on s’entendait merveilleusement. Ce n’est que vers la fin de cette année qu’Anna va rencontrer un instituteur avec qui elle va entretenir des relations louches et lugubres. Du coup, elle commence à changer de caractère envers moi. Quand elle a su que j’ai découvert son jeu de cache-cache à travers des sms avec ce jeune instituteur dont les parents occupent un rang social important dans la station balnéaire de Cap Skirring, elle a vite retourné sa veste. C’est ainsi qu’en 2012, de retour de mes vacances à Paris, elle me réclame des bijoux, un ordinateur et autre bien matériel. Et puisque qu’à mon retour j’ai trouvé qu’elle était malade, j’ai décidé de l’amener chez le gynécologue à Ziguinchor où j’ai payé plus de 160.000 FCFA. Notre mariage fixé en février 2013, je rentre de Paris pour le mariage de son grand frère. C’est à partir de ce moment que j’ai commencé à sentir qu’A.S n’éprouvait rien pour moi. J’ai même découvert les  multiples sms qu’elle recevait et envoyait à son copain instituteur. Mise à nue, elle me dit que c’était un jeu et j’ai cru à ce qu’elle m’a dit. Malgré tout ceci, nous nous sommes rendus à Ziguinchor pour la célébration de notre mariage.

Je l’avais même inscrit à la mairie. Et quand je lui ai dit que nous devions faire les tests d’ADN, elle a catégoriquement refusé. Et depuis lors, elle a refusé notre union. Dans sa retraite A.S m’a arnaqué avant de partir avec mes 1.380.000 FCFA. C’est la raison pour laquelle j’ai commis un avocat et j’ai porté plainte contre elle pour vol, escroquerie et menaces de mort parce que l’île m’a été interdite.» Si pour ce Français à la retraite c’est cet instituteur qui lui a «volé» sa copine, « tout ceci s’est passé avec la complicité de ses parents. J’ai commencé à venir au Sénégal depuis 1972. J’irai jusqu’au bout dans ce dossier parce que je veux obtenir une condamnation de tout le mal qu’on m’a fait. Cette dame m’a eu. Je veux retourner dans ma maison à Ehidj et j’ai aussi besoin d’une protection. Si je me suis confié à la justice, c’est parce qu’aussi je veux garder espoir», a, les larmes aux yeux, conclu Denis Oyez. Affaire à suivre.
Gfm.sn


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés