Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Un enseignant de 46 ans viole 6 fillettes de sa classe


Rédigé le Dimanche 19 Mai 2019 à 02:37 | Lu 52 fois | 0 commentaire(s)



L’Office de Protection du Genre, d’Enfance et des Mœurs (OPROGEM) a présenté le vendredi 17 mai 2019, un présumé violeur d’enfant. Il s’agit d’un enseignant d’une école privée située à Sangoyah dans la commune de Matoto qui aurait commis des attouchements sexuels sur six (6) de ses écolières.


Un enseignant de 46 ans viole 6 fillettes de sa classe

L’accusé n’aurait pas nié les faits qui lui sont reprochés et aurait présenté ses excuses aux parents d’élèves. L’affaire est déjà transférée devant un tribunal compétent selon les responsables de l’OPROGEM.

Le présumé violeur aux initiales M.B, est âgé de 46 ans. Il est enseignant de son état, il aurait violé six (6) fillettes de sa classe dont l’âge varie entre 7 et 9 ans. La médecine légale a confirmé, dit-on, l’acte de viol.

« Le présumé violeur nous a parlé d’un point très stratégique en nous signalant que depuis quatre (4) mois, il a constaté en lui que dès qu’il voit des petites filles, il est hors de lui-même et il est obligé de passer à l’acte. C’est ce qui nous effraie un peu », selon commissaire Marie Gomez, Directrice générale Adjointe de L’Office de Protection du Genre d’Enfance et des Mœurs.

Avec ces confessions du présumé violeur, commissaire Marie Gomez dit craindre d’éventuelles récidives de la part du présumé violeur qui aurait confié : « Je réponds positivement que j’ai touché les enfants, ça je reconnais, je les ai touchées. J’ai une maladie, je suis un obsédé sexuel (…) J’ai beaucoup plus de temps a l’école que chez moi c’est pourquoi j’ai fait là-bas. Quand je viens a l’école le matin ; je ne quitte que vers 18 heures car nous faisons des cours du soir aussi».

Marié et père de deux enfants, le présumé violeur dit regretter son acte et présente ses excuses aux familles victimes : « Je présente mes excuses aux familles des parents des élèves et à toute la République particulièrement ma famille que j’ai fait honnir ».

Pour l’heure, les victimes ont été toutes entendues sur Procès Verbal en présence de leurs parents, selon commissaire Marie Gomez. Et les heures qui suivent, le présumé violeur sera transféré, rassure-t-on, devant un tribunal compétent.

Moussa Rama



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Publicité

Facebook