google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Terreur à Liberté 6 : Djim Gueye terrifie et menace de mort sa voisine


Rédigé le Dimanche 30 Mai 2021 à 16:33 | Lu 146 fois | 0 commentaire(s)



Décrit comme un repris de justice, Djim Guèye a comparu devant le tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre de multiples délits (violences et voies de faits, injures, menace de mort et détention illégale d’arme blanche). Il est poursuivi par Mame Fatou Mbengue qui estime que le prévenu n’est pas à son premier coup d’essai.


Terreur à Liberté 6 : Djim Gueye terrifie et menace de mort sa voisine
Véritable terreur et repris de justice notoire, Djim Guèye n’est pas en odeur de sainteté avec sa famille et ses voisins de quartier. Depuis sa sortie de prison, il profère des injures et exerce des violences verbales sur Mame Fatou Mbengue et les membres de sa famille.

Le 14 août 2020, il s’est armé d’une machette et a menacé les neveux de la dame Mbengue. C’était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Car la dame s’est rendue à la gendarmerie de la Foire pour porter plainte. Mais comme le mis en cause venait d’être élargi de prison, sa mère et l’une de ses sœurs l’ont suppliée de retirer sa plainte. Une demande à laquelle Mame Fatou Mbengue a accédé.

«Je devais faire quelques travaux, c’est ainsi que sa maman m’a appelée pour me mettre en rapport avec des ouvriers. Mais, il est venu me trouver pour m'insulter de mère. Je lui ai fait savoir qu’il n’avait aucun respect pour sa mère.

Aussitôt, il s’est saisi d’une grosse pierre pour me la balancer. Heureusement, je n’ai pas été touchée. Il s’est attaqué à moi avant que les ouvriers n’interviennent pour nous séparer.

Je suis sortie de la maison par la porte dérobée. Car il avait juré d’abréger mes jours. J'ai appelé mon frère pour lui expliquer la situation, mais il s'est mis encore sur la voie publique pour me traiter de tous les noms d'oiseaux en menaçant de m’égorger comme un mouton» affirme Mame Fatou Mbengue.

La partie civile renseigne que Djim Gueye menace tous les habitants du quartier, les terrorise avec les deux chiens qu’il a élevés et qui lui servent de bouclier.
«Il passe tout son temps à menacer les habitants du quartier».

Devant la barre du Tribunal de Grande Instance de Dakar, Djim Guèye a reconnu les chefs violence et voies de faits, mais nie la menace de mort. «Le jour des faits, je revenais du boulot. J’ai trouvé Fatou Mbengue en pleine discussion avec ma soeur. Je l’ai sommée de quitter les lieux, car on a un contentieux. Cela fait 10 ans que j’ai mes chiens de garde, mais je ne les ai lâchés sur quelqu’un», s’est-il dédouané.

L’avocat de la partie civile, Me Ousmane Thiam a réclamé 500.000 Fcfa. Mais le conseil de la défense, Me Mamadou Gueye pense que son client n’est pas belliqueux. « La personne que l’on a dépeinte dans le procès-verbal n’a rien à voir avec mon client. «Il n’y a aucun document qui justifie que ses chiens ont eu à attaquer les gens du quartier», souligne Me Kébé qui a plaidé la relaxe pure et simple.

Djim Gueye a été relaxé pour la menace de mort et condamné à trois mois avec sursis pour violence et voies de faits. Reconnu coupable, le mis en cause devra également allouer la somme de 200.000 Fcfa à la plaignante pour la réparation du préjudice.
L’As


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT