google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


SADIO MANE REMET LES PENDULES À L’HEURE : «Il ne faut pas confondre une Can ratée et perdre une finale. Le mot raté est une exagération»


Rédigé le Jeudi 25 Juillet 2019 à 13:51 | Lu 310 fois | 0 commentaire(s)




SADIO MANE REMET LES PENDULES À L’HEURE : «Il ne faut pas confondre une Can ratée et perdre une finale. Le mot raté est une exagération»

A sa descente d’avion hier mercredi à l’aéroport de Ziguinchor, Sadio Mané a tenu à répondre aux détracteurs de l’équipe nationale qui soutiennent que Aliou Cissé et ses joueurs ont fait une Can ratée. De l’autre côté, aussi, Krépin est accueilli en héros par les Ziguinchorois. 

Sadio Mané voulait passer inaperçu pour aller à Bambali, son village natal où l’attendent impatiemment ses parents, amis et sympathisants. Malheureusement pour lui, c’est son cadet en équipe nationale, Krépin Diatta, descendu auparavant sur le tarmac de l’aéroport de Ziguinchor, qui a confirmé l’arrivée de Sadio Mané. C’est ainsi que trente minutes après Krépin Diatta, arrivé par le vol d’Air Sénégal, Sadio est descendu du vol de Transair. C’était la ruée vers le fils de Bambali. Même Krépin est allé l’accueillir sur le tarmac. Au salon d’honneur, l’attaquant des Reds a été ovationné par les inconditionnels qui étaient à l’accueil. Il s’est approché du public pour communier avec les fans. Face à la presse, Sadio Mané a répondu à ceux qui disaient que les Lions ont raté la Can. «Non, ce n’est pas une Can ratée. Il ne faut pas confondre une Can ratée et perdre une finale. Il faut aussi comprendre les joueurs. On voulait gagner la coupe. Nous sommes allés jusqu’en finale. Il ne faut pas exagérer et dire que c’est raté complètement. Le mot raté est trop exagéré. Même si notre rêve, c’est de remporter la Can, ce n’est pas aussi un échec», a-t-il répondu. Sadio Mané pense déjà à la prochaine Can au Cameroun en 2021. Selon lui, l’équipe est jeune et a les cartes en main. «Je suis très content de cet accueil et fier de descendre ici chez moi en Casamance. Notre objectif, en début de compétition, c’était de gagner la Can, mais on a perdu contre l’Algérie qui n’a pas démérité. Quant à nous, nous allons nous remobiliser pour la prochaine Can». 

Krépin, «guerrier joola» 

Krépin, qui est arrivé en premier, a été reçu par ses parents, son coach à l’école de football, Nfally Diassy plus connu sous le sobriquet de Briguel et tant d’autres inconditionnels. Tout d’abord, il s’est paré d’un collier et d’une ceinture de perles, à l’image du guerrier joola qui vient d’une bataille dont il est sorti victorieux. Il s’est aussi paré du pagne tissé à l’image de l’homme initié en pays joola. Très fier et content de toute cette reconnaissance, Krépin était tout souriant. C’est ainsi qu’il a commencé sa caravane. Il a quitté l’aéroport pour le centre-ville où il a rencontré les autorités religieuses et administratives. A la préfecture, où l’attendait le préfet Ibra Fall. Tour à tour, il est passé à la gouvernance, à la mairie, avant de piquer directement à Lyndiane, son quartier natal. 

Krépin Diatta le fils prodigue

Durant tout le trajet, c’est un monde fou qui est venu l’accueillir. Jeunes, filles, femmes, hommes, tous l’ont accompagné sur tout le trajet en scandant des chants originaires de la Casamance, chantés par les artistes du terroir. Le comité Allez Casa n’était pas en reste. Même la pluie qui est tombée quelques minutes n’a pas freiné la détermination des populations. Baye Modou SARRPape Moussé Diaw

 
 
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT