Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

Rapport mondial : Les Sénégalais parmi les moins heureux au monde


Rédigé le Samedi 23 Mars 2019 à 13:43 | Lu 26 fois | 0 commentaire(s)




Rapport mondial : Les Sénégalais parmi les moins heureux au monde

L’Organisation des Nations Unies a publié, avant-hier, une drôle de liste : les citoyens les plus heureux au monde. Sur 156 pays classés dans ce rapport intitulé « Bien-être et Bonheur », le Sénégal pointe au 111e rang mondial et à la 15e place en Afrique.

L’île Maurice fait la java en Afrique, le Sénégal très loin derrière
Et, il ressort du World Happiness Report 2019 que les Sénégalais en sont très loin. Sur 156 pays, le Sénégal pointe au 111e rang mondial et à la 15e place en Afrique, alors qu’il était classé 12e l’année dernière, soit un recul de 3 places.

On retrouve le Cameroun à la 96e, la Côte d’Ivoire à la 99e, le Bénin à la 102e, le Congo-Brazzaville à la 103e, le Gabon à la 104e, le Niger à la 114e, le Burkina Faso à la 115e, la RDC à la 124e, le Togo à la 139e, et la Centrafrique à la 155e et avant-dernière place.

Le Soudan du Sud (156e) porte le bonnet d’âne de ce classement et occupe la dernière place. Ce qui ne surprend guère. Car l’Onu a récemment déclaré que 60% de sa population était menacée par la faim alors que le pays continuait d’être en proie à une guerre civile dans laquelle près de 400.000 personnes ont déjà été tuées.

Quid des pays africains où il fait bon vivre ? C’est l’île Maurice (57e mondial) qui mène le bal. Elle est talonnée par la Libye (72e) et le Nigéria (85e).

La Finlande sur le trône mondial, les États-Unis 19e et la France…
Comme en 2018, c’est en Finlande où se trouve la population la plus heureuse du monde. Le pays aux 190.000 lacs, connu pour ses forêts et ses saunas, devance le Danemark (2e), suivi de la Norvège, de l’Islande, des Pays-Bas, de la Suisse, de la Suède ou encore de la Nouvelle-Zélande et du Canada.

En dépit des bouleversement politiques liés au Brexit, le Royaume-Uni a gagné quatre places au classement 2019 et s’adjuge la 15e place. La France, qui perd une place par rapport à 2018, occupe désormais la 24e position, derrière le Mexique 23e et devant Taïwan. La Belgique recule de deux places et se retrouve 18e. Les États-Unis, qui poursuivent leur dégringolade, tombent à la 19e place.

Ces pays qui caracolent en tête du « World Happiness Report 2019 » ont satisfait l’ensemble des indicateurs et se démarquent grâce à la stabilité de leur société, l’indicateur de bonheur n’ayant que peu évolué depuis 2005.

Les auteurs du rapport indiquent que « le bonheur dans le monde a reculé ces dernières années, corrélé a une montée de sentiments négatifs, dont l’inquiétude, la tristesse et la colère, particulièrement marquées en Asie et en Afrique, et plus récemment ailleurs ».

Un rapport basé sur 8 critères et une échelle de 0 à 10
Intitulé « Bien-être et bonheur », le World Happiness Report se base sur 8 critères : revenu, espérance de vie et bonne santé, soutien social, libertés, perception de la corruption, générosité et émotions positives ressenties quotidiennement ainsi que les émotions négatives ressenties quotidiennement.

Un classement qui prend en compte le Pib par habitant, le soutien social, et la liberté de faire des choix de vie. La publication, qui porte l’empreinte du Réseau des solutions pour le développement durable des Nations-Unies, coïncide avec la Journée mondiale du Bonheur actée par l’Onu et célébrée le 20 mars de chaque année.

La méthodologie utilisée consiste à demander à un échantillon de personnes venant de 156 pays différents de répondre à une série de questions sur la perception de leur qualité de vie sur une échelle de 0 à 10. Le Yémen et l’Afghanistan, des pays en guerre, figurent aussi au bas du classement.

seneweb

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook