Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

Prostitution déguisée en séance de massage : Le "salon Eva" de Yoff démantelé


Rédigé le Samedi 4 Octobre 2014 à 14:02 | Lu 549 fois | 0 commentaire(s)




Prostitution déguisée en séance de massage : Le "salon Eva" de Yoff démantelé

Tels des champignons, les salons de "massage" foisonnent à Dakar et même dans certaines régions. Seulement, ce pullulement cacherait une prostitution déguisée. En attestent les communiqués sur "Top Annonces" (support choisi par le "salon Eva"). Par exemple, "belle jeune fille aux formes généreuses, sexy et classe vous propose des séances de massage au cabinet dans un endroit discret ou à domicile ..."

Le phénomène, qui n'est plus un secret de polichinelle, est devenu tellement inquiétant que la presse l'a maintes fois évoqué en faisant allusion à ces "masseuses" Sénégalaises et parfois d'autres nationalités; lesquelles s'adonnent désormais à ce métier de kinésithérapeute sans aucune formation préalable. Comme tout argument, ces "masseuses", souvent sublimes, n'ont que leur charme mais aussi leurs mains expertes et autres artifices sexy auxquels même les "Ayatollah" les plus irréductibles ne peuvent résister. 

Aux fins d'attirer leurs proies, la nommée Awa Diène, gérante du "salon Eva" eut l'idée de publier ses activités de "masseuse" dans "Top Annonces". Or, cette annonce n'était qu'un appât, sur lequel un nommé Daouda Anne tombera d'ailleurs. "J'ai appelé sur le numéro affiché et après quelques explications  ma correspondante s'est dit prête à satisfaire ma requête " a confié Anne dans sa déposition auprès des limiers. Non sans soutenir avoir trouvé la dame Awa Diène presque nue. "Elle m'a aussi dit qu'elles seront deux pour me satisfaire, alors que je voulais juste me faire masser, rien de plus" renchérit Anne. Les choses tourneront mal lorsque la proie d'Eva a voulu décommander. Il sera alors tenu en respect par un tesson de bouteille avant de se faire agresser lorsqu'il a voulu payer les 10 000 cfa convenu. En fait, Anne a exhibé des liasses qui ont fait perdre le nord à la gérante, qui se trouve être une péripatéticienne. D'ailleurs, les limiers l'ont reconnu au moment de l'alpaguer suite à la plainte du sieur Anne. 
Épinglée, la dame est passée sans ambages à table. La "masseuse" a d'ailleurs été envoyée à la citadelle pour femmes de Liberté 6, pour "non inscription au fichier sanitaire; exploitation clandestine de salle de massage et menaces de mort". 
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook