Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

Procédure d'expulsion du "Penc Mi" : Le bailleur sollicite l'expulsion immédiate, Thione Seck souhaite le maintien des délais; délibéré le 29 mars


Rédigé le Mardi 19 Mars 2019 à 13:35 | Lu 52 fois | 0 commentaire(s)



La bataille entre Thione Seck et son bailleur se poursuit toujours devant le juge des référés par rapport à la procédure d'expulsion initiée par Saliou Diagne. Ce dernier a sollicité l'expulsion immédiate du "Penc Mi" du leader du "Raam Daan", qui s'y oppose et demande le maintien des délais. Délibéré le 29 mars.


Alors que Thione Seck et ses fans sont très probablement dans l'inquiétude parce que le leader du "Raam Daan" doit bientôt quitter le "Penc Mi", Saliou Diagne leur met la pression. 

Comme l'avait annoncé le journal les "Les Echos", le propriétaire du "Penc Mi", qui ne peut plus attendre le 10 mai, date que le juge des référés avait fixée au père de Wally Seck pour qu'il quitte la boîte, a initié une procédure de référé sur difficulté pour demander au juge d'annuler les délais et d'ordonner à Thione Seck de prendre ses affaires et de quitter les lieux. 

L'affaire a été évoquée vendredi dernier. Ainsi dans son argumentaire, le conseil du propriétaire de la boîte a insisté sur le fait que son client s'est retrouvé dans des difficultés du fait que le leader du "Raam Daan" ne paie pas les indemnités de loyer. Il n'a jusque-là pas sorti un kopeck pour payer, selon le conseil du bailleur. 

Ce qui fait que Saliou Diagne qui a besoin de sous, s'est retrouvé dans des difficultés. L'avocat du propriétaire du "Penc Mi" a donc demandé au juge de tenir compte de cela et d'ordonner l'expulsion sans délai de Thione Seck.
 
 
Mais de leur côté, les avocats de l'artiste chanteur se sont opposés. A les en croire, Saliou Diagne devait faire appel de la décision du juge des référés et non pas introduire une requête pour demander l'annulation des délais. Ce serait une manière pour le juge de dire deux choses contraires, selon eux. Et ce serait contraire à la loi. 

Et donc, pour la défense de Thione Seck, la procédure n'est pas recevable. Les avocats ont demandé au juge de débouter Saliou Diagne de sa demande et de maintenir les délais. Le juge des référés rendra sa décision le 29 mars prochain.
 
 
Pour rappel, le propriétaire du "Penc Mi" avait demandé l'expulsion sans délai du leader du "Raam Daan", il y'a près de six mois. Et pour sa part, l'artiste chanteur, via ses avocats, avait demandé un délai de 12 mois. Et au final, le juge avait ordonné l'expulsion, mais dans un délai de six mois. Du coup, C'est le 10 mai prochain, au plus tard, que l'artiste parolier devait quitter, le coeur lourd certainement, la boîte "Penc Mi" où il a joué en soirée pendant des années. 
Par ailleurs même si Thione Seck va devoir quitter le "Penc Mi", il ne compte pas faciliter la tâche à son bailleur. Car, selon les informations du journal "Les Echos", une expertise est envisagée pour déterminer le montant des investissements que le leader du "Raam Daan" évalue à près de 400 millions depuis qu'il joue là-bas, et qu'il compte se faire restituer.
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook