pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT / script> et avant le : Display Code
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Présence de l’armée française: les chefs d'État du G5 Sahel clarifient leur position ce lundi


Rédigé le Lundi 13 Janvier 2020 à 14:30 | Lu 87 fois | 0 commentaire(s)



Face à la multiplication des attaques jihadistes au Sahel, le président français réunit lundi à Pau, dans le sud-ouest de la France, les présidents de cinq pays de la région sahélienne. Avec pour objectif de renforcer la légitimité contestée des militaires français déployés sur place et mobiliser les alliés européens.


Outre les présidents du G5 Sahel (Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali, Mauritanie), le sommet accueillera lundi soir le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, le président de la Commission de l'Union africaine Moussa Faki et le président du Conseil européen, Charles Michel. 

Les cinq dirigeants avaient été conviés à Pau début décembre par le président français, irrité par les critiques de leurs opinions publiques contre les 4.500 soldats de la force Barkhane et des déclarations jugées ambiguës de certains de leurs ministres. Cette décision faisait suite à la mort de treize soldats français au Mali fin novembre dont sept étaient originaire du régiment de Pau. 

En lançant cette invitation surprise, perçue comme une "convocation" par les présidents sahéliens, Emmanuel Macron avait averti qu'il mettrait toutes les options sur la table, y compris celle d'un retrait ou d'une décrue de Barkhane. Le président français avait toutefois reporté d'un mois ce sommet après l'attaque meurtrière du camp nigérien d'Inates (71 morts), la plus sanglante depuis 2015. 

"Relégitimiser" la présence française 

A Pau lundi, Paris veut avant tout obtenir une déclaration commune des cinq pays qui soulignera que la France agit à la demande de ses dirigeants afin de "relégitimiser" sa présence,, explique l'Elysée, qui dénonce un "narratif anti-français". 
"Il faut tout d'abord obtenir des responsables politiques une position nette sur ce qu'ils souhaitent ou pas", a tranché la ministre des Armées Florence Parly samedi. 
"La rencontre sera décisive, en ce qu'elle permettra de mettre sur la table toutes les questions, tous les griefs, toutes les solutions", avait jugé le président malien Ibrahim Boubacar Keïta début janvier. 

Outre son volet politique, le sommet de Pau vise aussi à recadrer la stratégie militaire contre les jihadistes dans cette zone aussi vaste que l'Europe et à appeler à une participation accrue des alliés internationaux, surtout européens. 
Le président nigérien Mahamadou Issoufou entend ainsi lancer à Pau "un appel à la solidarité internationale" pour que le Sahel et la France ne soient pas seuls dans ce combat contre le "fléau" jihadiste, a-t-il déclaré.  

AFP


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Facebook

Publicité





pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT / script> et avant le :