google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Parcelles assainies: Une domestique ébouillante sa voisine


Rédigé le Mardi 21 Septembre 2021 à 17:01 | Lu 218 fois | 0 commentaire(s)



Deux ans de prison, dont un mois ferme et 500.000 francs, à titre de dommages et intérêts. Telle est la sanction infligée à Coura Kébé, reconnue coupable de coups et blessures volontaires avec préméditation par le tribunal d’Instance de Dakar. La femme de ménage avait ébouillanté sa voisine avec de l’eau chaude, mélangée avec de l’urine.


Les faits se sont déroulés à l’unité 8 des Parcelles Assainies. Coura Kébé a ébouillanté sa voisine, Mama Sarr avec de l’eau chaude, mélangée avec de l’urine.

Locataire au domicile du grand-père de sa victime, la mère de deux enfants n’était pas en bons termes avec sa protagoniste. Après trois confrontations au cours de la journée du 25 Août dernier, la mise en cause décide de se venger. Dans un premier temps, elle surprend sa victime par derrière et tente de l’étrangler. Déterminée à aller au bout de son dessein diabolique, elle revient à la charge le lendemain et lui verse de l’eau chaude mélangée avec de l’urine.

Jugée hier lundi, par le tribunal d’Instance de Dakar, pour coups et blessures volontaires avec préméditation, informe Rewmi, Coura Kébé, 20 ans, donne une autre version des faits. “La plaignante ne cesse de m’insulter et de casser du sucre sur mon dos. Elle m’a agressée dans ma chambre puis elle a enlevé mon pagne. En ce moment, je chauffais de l’eau pour le petit-déjeuner. C’est le contenu de la théière qui s’est renversé sur son dos”, a-t-elle renseigné.

Mama Sarr assure qu’elle n’a jamais mis les pieds dans la chambre de la prévenue. L’eau, précise-t-elle, était dans une casserole.

Me Daniel Diagne, constitué pour la défense des intérêts de la partie civile, a estimé que la prévenue a prémédité son acte. “Au lieu de présenter ses excuses, elle veut faire porter le tort à ma cliente”, dira la robe noire qui a réclamé 5 millions FCFA, à titre de dommages et intérêts.

Le maître des poursuites a requis deux ans d’emprisonnement, dont huit mois ferme.

Pour la défense, la preuve de la préméditation n’a pas été rapportée. Ainsi, Me Baba Diop a sollicité la clémence.

Rendant sa décision, le juge a condamné la prévenue à deux ans d’emprisonnement, dont un mois ferme. Elle doit également allouer à la partie civile le montant de 500.000 FCFA.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 27 Octobre 2021 - 17:59 VDN: Un enfant tué par un engin grader



LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT