google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


[PROCÈS DAME AMAR ET CIE] : RETOUR SUR LA NUIT OÙ HIBA THIAM EST MORTE


Rédigé le Mercredi 13 Janvier 2021 à 21:44 | Lu 185 fois | 0 commentaire(s)



L’affaire Hiba Thiam, du nom de cette jeune fille décédée d’une overdose lors d’une soirée privée dans un appartement sis aux Almadies, dans la nuit du 3 au 4 avril dernier, en plein couvre-feu, a été jugée, ce mercredi 13 janvier 2021, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Les prévenus Dame Amar, Pape Diadia Tall, Fatoumata Jacqueline Rigal alias Choupette, Djibril Ndiogou Bassène alias Nekh, Alia Bakir, Lamine Diédhiou, Lamine Niane et Louty Bâ, sont poursuivis pour association de malfaiteurs, tentative d’extorsion, détention de drogue en vue de la consommation personnelle, violation de la loi sur le couvre-feu et non-assistance à une personne en danger. Des faits qu’ils ont tous niés.


Dame Amar : « J’avais loué l’appartement pour ma copine, je n’avais invité personne »

Devant le prétoire, Dame Amar a reconnu que c’est lui qui avait pris l’appartement pour sa copine, venue de la France. « Je n’ai invité personne à l’appartement. Nous sommes tous des amis et on se retrouve souvent pour manger ensemble. Ils m’ont tous appelé pour me dire qu’ils voulaient passer me voir et, naturellement, comme nous étions des amis, cela ne me dérangeait pas. Hiba Thiam m’a appelé vers 18h pour me dire qu’elle voulait passer. C’est vers 21h qu’elle m’a appelé pour me dire qu’elle était en route avec Pape Diadia Tall et qu’ils étaient en compagnie d’un policier », a déclaré Dame Amar.

Poursuivant son argumentaire, il rejette l’accusation selon laquelle il y avait de la cocaïne dans l’appartement. « Je n’ai pas vu de la drogue là-bas. Il n’y avait que de l’alcool. On a mangé et on a bu », persiste Dame Amar, balayant d’un revers de la main les constations des éléments de la gendarmerie, selon lesquelles il y avait des résidus de cocaïne dans l’appartement.

D’après Dame Amar, sa copine et lui, ont quitté tôt le matin l’appartement, quand ils ont su que Hiba Thiam était décédée. « Elle a pris ses valises et nous sommes partis. Nous étions paniqués à cause du décès d’Hiba Thiam. Je n’avais jamais vu une personne décédée auparavant », a expliqué Dame Amar.

Pour sa part, Louty Bâ a fait savoir que c’est entre 21h et 23h, que Hiba Thiam a fait un malaise et ils ont tenté d’appeler les secours, en vain. « J’ai essayé vainement de la sauver », a-t-il soutenu non sans dire qu’il n’a pas vu de la cocaïne dans l’appartement.

Invitée à donner sa version des faits, Fatoumata Jacqueline Rigal alias Choupette a soutenu qu’elle était présente à l’appartement pour faire la fête avec ses amis, parce que le couvre-feu la stressait. Et quand elle quittait chez elle, elle avait l’intention de passer la nuit dans l’appartement. A l’instar de ceux qui l’ont succédé, elle reconnait avoir bu de l’alcool avant de jurer qu’elle n’a pas vu de la cocaïne.

Pape Diadia Tall : « Elle était là, allongée, inerte, elle ne bougeait pas »

Pour sa part, Pape Diadia Tall a d’emblée précisé que Hiba Thiam était comme sa sœur et il n’arrive toujours pas à faire son deuil. A l’en croire, le jour des faits, ils sont arrivés ensemble dans l’appartement. « Avant d’aller chez Dame Amar, Hiba Thiam, deux de nos amis et moi étions dans un hôtel. On avait beaucoup bu. Je pense qu’on avait fini 5 bouteilles. Quand je suis arrivé chez moi, Hiba Thiam m’a envoyé un message pour me dire qu’elle voulait passer chez Dame. Je lui ai dit que j’avais un ami policier qui pourrait nous accompagner comme nous étions en couvre-feu. C’est la raison pour laquelle je pense que je n’avais pas violé la loi relative au couvre-feu. On avait beaucoup bu et je me suis endormi sur le canapé », a expliqué Diadia Tall.

Avant d’ajouter : « C’est vers 6 heures qu’on m’a réveillé pour m’informer de l’état dans lequel elle se trouvait. Elle était là, allongée, inerte, elle ne bougeait pas. J’avais commencé à appeler les secours. De 6h du matin à 11h du matin, on me faisait miroiter. C’est finalement un peu après 11h que les gendarmes et les policiers sont arrivés sur les lieux ».

Djibril Ndiogou Bassène : « Hiba Thiam m’a fait goûter de la poudre blanche et j’ai perdu la tête »

Djibril Ndiogou Bassène alias Nekh, a expliqué que ce jour-là, il était à l’appartement de Dame Amar parce qu’il lui avait promis un téléphone. Mais, comme il faisait nuit, il avait décidé d’y passer la nuit, car ne voulant pas violer le couvre-feu. Alors que la soirée battait son plein, il est allé dans l’une des toilettes et « j’ai trouvé Hiba Thiam assise sur la chaise anglaise. Elle tenait un plateau contenant de la poudre blanche. Elle me l'a fait goûter et j’ai perdu la tête. Je suis retourné dans le salon. Cinq minutes plus tard, j’ai entendu un grand bruit provenant de la chambre dans laquelle se trouvait Hiba Thiam. Elle était dans état chaotique. Elle saignait. J’avais eu peur et j’avais peur d’appeler les secours », raconte-t-il.

Alia Kakir, copine de Dame Amar : « C’est Hiba Thiam qui a apporté la cocaïne »

Contrairement aux autres prévenus, Alia Bakir par ailleurs copine de Dame Amar, a laissé entendre que c’est Hiba Thiam qui avait apporté la drogue. Car, explique-t-elle : « avant son arrivée, il n’y avait pas de la drogue. Quand elle est venue, elle tenait de la cocaïne entre ses mains. Je pense que la drogue lui appartenait. Moi, je n’ai jamais touché de la drogue de ma vie ».

Policier de son état, Lamine Diédhiou est poursuivi pour corruption et complicité de violation de la loi sur le couvre-feu. On lui reproche d’avoir escorté, en plein couvre-feu, Pape Diadia Tall et Hiba Thiam moyennant un montant.

Des faits qu’il a niés devant le prétoire. Selon lui, il les a escortés parce que Pape Diop lui avait dit qu’il avait mal à la dent et qu’il voulait se rendre chez le dentiste. « Comme il était mon ami, j’ai quitté Diamaguène pour le déposer chez le dentiste », dit-il. Il a également soutenu qu’il n’a pas demandé de l’argent à Diadia Tall. Ce que ce dernier a confirmé devant le prétoire.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT