google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


PAPE DIOUF en entretient avec la presse Américaine: timesunion.com qui s'intéresse davantage sur lui.Music Haven summer series starts with Senegal's Pape Diouf


Rédigé le Mercredi 6 Juillet 2016 à 04:55 | Lu 730 fois | 0 commentaire(s)




http://www.villagevoice.com/event/pape-cheikh-diouf-8824403


Pape Diouf est un maître de Mbalax, une fusion cinétique et irrépressible des influences occidentales - soul, jazz, latin, les œuvres - avec le tambour traditionnel du sabar, un instrument sénégalais autrefois utilisé pour transmettre des messages à des villages éloignés.

Mbalax a été développé et popularisé par le roi original et vénéré du genre, Youssou N'Dour , une étoile au début sur ​​la scène Afropop, qui a inspiré et a ouvert la voie à une succession d'artistes plus jeunes, Diouf parmi eux.

 

Né en 1973 à Dakar, Diouf a d'abord été soigné comme un plombier par son oncle, mais bientôt trouvé sa vocation dans la musique. Ses fougueux, airs infectieux traversent l'énergie de la musique de danse avec des thèmes de l'amour et l'acceptation. Le 10 Juillet, il sera arrêter par Schenectady sa troisième tournée aux Etats-Unis pour ouvrir 2016 la saison de Musique Haven.

Diouf parle le français et le wolof, une langue du Sénégal, mais il est moins couramment l'anglais, de sorte que le Times Union lui a posé plusieurs questions par e - mail. Ses réponses ont été traduits du français vers l' anglais par Birane Sarr, la tête de la nouvelle production africaine, l'organisation derrière la tournée américaine de Diouf et d' autres actes musique dumonde.

Plus d' informations

 

Video de Pape Diouf "Partir": https://www.youtube.com/watch?v=ahYtSkS_i8w

Vidéo pour "Du Degn" de Pape Diouf: https://www.youtube.com/watch?v=j2Tj_ejWQf0

 

 

Si vous allez

Quoi: Musique Haven ouverture concert: Pape Diouf et La Génération Consciente, avec des invités spéciaux Umoja danse africaine et Drumming

Où: Musique Agnes McDonald Haven scène, Central Park, 500 Iroquois Chemin, Schenectady; pluie site est Proctors, 432 State St., Schenectady.

Lorsque 7 h Dimanche 10 Juillet

Frais d'admission

Info: musichavenstage.org

 

 

Les réponses ont été légèrement modifié et garni.

Q: Où êtes-vous maintenant? Comment vous préparez-vous pour votre tournée américaine?

R: Je suis au Sénégal, mais je reviens tout juste de Bamako (Mali), où j'ai enregistré un single avec la jeune chanteuse malienne Sidiki Diabaté. Je prépare ma tournée américaine avec une grande sérénité. Avec le Ramadan, je vais tous les soirs dans le studio après la rupture du jeûne.

Q: Je lis que Mbalax signifie «rythme» en Wolof. Mais ne devrait pas être toute la musique "Mbalax"? La musique peut exister même sans rythme?

R: Oui, Mbalax signifie rythme, mais il englobe divers sons musicaux, ce qui en fait un rythme très spécial. Pour moi, si nous parlons de rythme en général, (il) est un élément de temps de la musique en raison de la succession et la relation entre les valeurs de durée. En ce sens, il est inhérent à la musique. Mais le rythme frénétique de Mbalax est unique à notre culture.

Q: Qu'est-ce à propos de votre musique - et Mbalax en général - qui parle aux gens?

A: Je donne souvent des messages positifs, je chante socialement. Parfois, je chante à propos de la religion à travers les chefs religieux. Même si ma musique est rythmée, je en même temps sensibiliser. Il est pas pour rien que mon groupe est appelé «Génération consciente».

Q: Votre nom est souvent mentionné avec Youssou N'Dour de. Pouvez-vous décrire son influence sur vous en tant que musicien? Quand vous étiez jeune, à travers les années, et maintenant?

A: Il est mon idole, je l'aimais bien avant que je suis devenu un musicien. Je ne savais même pas à l'époque que je (me) être un chanteur. Et quand je commençais à chanter, ses chansons m'a beaucoup influencé. Et maintenant que je suis là où je suis, il est toujours mon idole, mon mentor, et il ne changera pas. ...

Quand il était ministre du Tourisme, Youssou N'dour est venu à ma soirée au Grand Théâtre et a chanté avec moi sur plusieurs morceaux. Il est toujours un plaisir et un honneur de chanter avec lui.

Q: La série de concerts de musique Haven à Schenectady propose de la musique du monde entier: Puerto Rico, l'Ukraine, l'Irlande et, bien sûr, le Sénégal. Comment la musique du monde changé, au fil des ans? Est-ce que le monde devenu plus petit? La musique cultivée plus grand?

A: Pour un acteur culturel, qui passe son voyage de temps, il est en effet un petit monde. En tant qu'artiste, je vois le monde comme quelque chose de petit que la musique se déplace plus vite que la personne qui le produit. La musique a cette magie d'abolir les frontières et rassembler des gens de différentes origines.

Q: Mbalax mêle beaucoup de traditions: pop, musique de danse, sabar. Comment décririez-vous pour de nouveaux auditeurs - par exemple, les gens à Schenectady qui pourraient ne pas être familiers avec elle?

R: Je suis sûr que les gens qui viennent au festival aimeront les différents sons. Mon défi sera de conquérir un nouveau public et par la grâce de Dieu, je l'espère pour y parvenir. Les gens aiment le son sans comprendre les mots. Pour moi, le chant est d'abord partager un sentiment, une émotion et quand vous êtes en mesure de faire ce lien avec votre public, toutes les barrières disparaissent.

Q: Avec «Partir» , vous adapté le Andrea Bocelli a frappé "Con te Partiro." Quels sont les autres artistes et traditions - du Sénégal ou ailleurs - vous ont influencé?

R: Je suis grandement influencé par Oumar Bassoum (paix à son âme) avec qui je l'ai fait un duo sur mon nouvel album et, bien sûr, Youssou N'Dour.

Q: Votre bio en ligne décrit l'importance de «Terenga», ou le respect mutuel. Comment cette idée affecte ou la forme de votre musique?

A: La Teranga est culturellement importante partout en Afrique et particulièrement au Sénégal. Cette hospitalité nous parlons de est synonyme de générosité, l'entraide, le partage et dans ma musique, je tente de transmettre ces valeurs.

abiancolli@timesunion.com  • 518-454-5439 • @AmyBiancolli

https://www.google.com/amp/www.timesunion.com/tuplus-features/amp/Music-Haven-summer-series-starts-with-Senegal-s-8341782.php?client=safari#



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés








Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT