Display Code
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Oussouye: Une déficiente mentale jette la fille de sa voisine dans un puits


Rédigé le Mardi 5 Février 2019 à 20:54 | Lu 39 fois | 0 commentaire(s)



Une fillette de 6 ans tuée dans des circonstances atroces, après avoir été précipitée dans un puits, par une voisine. La mise en cause, Sabine Manga, qui passe pour une déficiente mentale, a été mise aux arrêts par les gendarmes de la brigade de Cap Skirring, qui ont ouvert une enquête.


Oussouye: Une déficiente mentale jette la fille de sa voisine dans un puits
Les habitants de la localité de Kadjinol, sise dans le département d’Oussouye (région de Ziguinchor), n’en reviennent toujours pas, après le drame qui défraie la chronique dans cette contrée du Kassa. Il s’agit de la mort d’une fillette âgée de 6 ans, dénommée J.S., jetée dans un puits par une voisine qui ne jouirait pas de toutes ses facultés mentales. 

Le drame est survenu dans la nuit du dimanche 3 au lundi 4 février dernier, aux environs de 4 heures du matin, dans ce hameau. L’auteure de ce crime odieux a été identifiée sous le nom de Sabine Manga, une dame qui, en plus de souffrir d’un handicap physique, ne jouirait pas de toutes ses facultés mentales. 

La veille du drame, Sabine Manga s’est présentée au domicile de ses voisins où habite la fillette J.S. Là, elle demande à la mère de la jeune J.S. de l’a garder chez elle, sous prétexte qu’il y avait des djinns chez elle. Une requête acceptée par la maîtresse de maison qui, sans arrière-pensée, va commettre l’imprudence de lui confier sa fillette, le temps pour elle de faire un tour dans son jardin et revenir. 

La pauvre dame était loin de s’imaginer qu’elle venait de commettre la bourde qui sera fatale à sa fillette. Restée seule en compagnie de la gamine, Sabine Manga va, l’instant d’après, soufflent nos sources, être sujette à des troubles psychiques. C’est ainsi qu’elle s’est agrippée de la gamine qu’elle a conduite dans un puits et d’un geste brusque, elle y a jeté la fillette. L’instant d’après, Sabrine réalise l’ampleur de son acte. Dévastée de remords, elle reste figée plusieurs minutes durant aux abords dudit puits, jusqu’au retour de la mère de la victime qui va découvrir l’irréparable. Les mains levées vers le ciel, elle alerte aussitôt son voisinage. 

Alertée, gendarmes et sapeurs-pompiers de la station balnéaire de Cap Skirring débarquent sur les lieux. Trop tard, la fillette J.S. est repêchée sans vie. Elle venait de succomber par noyade. Sa dépouille sera acheminée par les sapeurs-pompiers, à la morgue de l’hôpital d’Oussouye. Sabine a-t-elle prémédité son crime ? A-t-elle agi sous le l’emprise de la démence ?  

Ce sont là des questions ouvertes qui alimentent les débats dans cette contrée du Kassa. La Brigade de gendarmerie d’Oussouye a ouvert une enquête pour élucider ce crime. C’est en cela qu’ils ont mis aux arrêts la dame Sabine Mange, placée en garde à vue hier, pour les besoins de l’enquête. 






L'Observateur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Publicité

Facebook