google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Les notes du PSG contre Manchester City : Mbappé fantomatique, Gueye voit rouge


Rédigé le Jeudi 29 Avril 2021 à 07:58 | Lu 97 fois | 0 commentaire(s)




Découvrez les notes attribuées aux joueurs parisiens par nos envoyés spéciaux au Parc des Princes.

Kylian Mbappé décevant contre Manchester City mercredi soir
Kylian Mbappé décevant contre Manchester City mercredi soir Panoramic
 

Envoyés spéciaux au Parc des Princes

 

Keylor Navas (4) : S’il s’est attaché à dégoûter Foden tout au long de la rencontre et qu’il peut invoquer la malchance sur le coup franc victorieux de Mahrez qui transperce le mur, Navas n’est pas blanc bleu sur le but de De Bruyne, passif. Le héros de Barcelone et Munich n’a, cette fois, pas sorti son costume de sauveur.

Alessandro Florenzi (6) : Dur dur de noter ces Parisiens aussi fringants en première période que passifs et en manque de jus après le repos. Lesquels Parisiens encaissent deux buts en forme «d’accidents» comme l’a regretté Mauricio Pochettino. Florenzi n’a pas démérité, agressif dans les duels et apportant sa pierre à l’édifice sur le plan offensif. Il a même adressé l’une des premières flèches du match vers le but de City.

Marquinhos (7) : De retour dans le 11 après trois semaines d’absence, «Marqui» a brillé par son leadership, son autorité et… son efficacité devant le but, comme souvent ces derniers mois en Ligue des champions. Un coup de casque sur corner qui permettait au PSG de mener, logiquement, à la pause. Capitaine abandonné.

Presnel Kimpembe (6) : Aussi agressif qu’à son habitude, «Presko» a fait le travail face aux vrai-faux attaquants de City, remuants et déstabilisants à défaut de réellement peser.

Mitchell Bakker (4) : Titulaire surprise en lieu et place d’Abdou Diallo, sans doute trop juste, Bakker a mal commencé son match, rabroué à plusieurs reprises par Neymar ou Kimpembe. Il s’est montré plus solide par la suite, bien protégé par Verratti. Quoique, avec seulement un duel remporté sur huit, le compte n’y est pas.

Idrissa Gueye expulsé en seconde période face à Manchester City Panoramic

Leo Paredes (4) : Au diapason du reste de l’équipe en première période, l’international argentin n’a pas réédité la même performance après le repos, croqué par l’agressivité retrouvée des Skyblues. Un avertissement en forme de symbole de sa nervosité (70e). Remplacé par Ander Herrera (83e, non noté).

Idrissa Gueye (4): Le symbole d’un PSG à deux visages. Monstrueux de férocité et de justesse lors du premier acte, le Sénégalais a flanché au cœur de la seconde mi-temps cauchemardesque de son équipe. D’abord en récoltant un carton jaune après une faute sur Foden (71e) qui offrira le but sur coup franc à Mahrez (1-2), puis sur un tacle bien trop dangereux envers Gundogan synonyme de carton rouge (77e). Il nous avait habitué à beaucoup mieux. Le PSG devra signer l’exploit sans lui en Angleterre mardi prochain.

Marco Verratti (6) : Pour son vrai retour dans l’entrejeu, il a fait un bien fou à son équipe par sa technique et sa gestion des temps forts et faibles. Jamais effrayé par la possession du ballon, il risque de s’en vouloir de ne pas avoir été en mesure de marquer ce deuxième but sur une offrande de Mbappé en seconde période (56e). Un peu dans le dur physiquement en fin de match.

Angel Di Maria (6) : Il adore ces grandes soirées et ça se voit sur chacune de ses récentes sorties. Passeur décisif sur le coup de casque de Marquinhos (15e), malin à tenter un corner direct dix minutes plus tard, il a fait danser Cancelo toute la première période. Feintes, petit pont, appel-contre appel … Il a sorti toute sa panoplie. Agressif et sérieux dans son replacement défensif, il fut l’un des seuls à ne pas plonger totalement. Remplace par Danilo en fin de match (80e)

Neymar mercredi soir au Parc des Princes face à Manchester City Panoramic

Neymar (4) : Positionné très proche de Mbappé, comme face au Bayern, mais aussi parfois enclin à occuper le côté gauche, il a allumé la première mèche d’entrée de jeu (2e). Danger quasi constant en première période, il a plongé par la suite. Bien trop discret et peu dangereux au retour des vestiaires pour un joueur de sa trempe. Frustré et sans solution, il a récolté un carton jaune inutile en fin de rencontre (74e).

Kylian Mbappé (3) : Il a beau être champion du monde et marcher sur l’eau depuis des semaines, il n’en reste pas moins un être humain comme tout le monde. Face aux Citizens, il a raté sa rencontre dans les grandes largeurs, traversant cette demi-finale, sans jus, sans génie et sans être un poison constant au sein de la défense adverse. Preuve en est de son nombre de tir pendant 90 minutes : zéro.

Le Figaro



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT