google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


L’activiste Pape Abdoulaye Touré interpellé à 18 reprises : le délibéré de son procès attendu aujourd’hui


Rédigé le Vendredi 9 Octobre 2020 à 11:40 | Lu 163 fois | 0 commentaire(s)



L’activiste Pape Abdoulaye Touré a fait face avant-hier au juge du tribunal d’instance de Dakar pour répondre des chefs de rébellion et violences et voies de fait. Des accusations qu’il a niées en soutenant avoir subi des brimades de la part des limiers qui lui ont balancé une grenade lacrymogène. Des tortures il en a reçu des forces de l’ordre


L’activiste Pape Abdoulaye Touré interpellé à 18 reprises : le délibéré de son procès attendu aujourd’hui
« C’est une cause noble qui m’a fait atterrir au tribunal d’Instance de Dakar. Je défends les étudiants qui ne sont pas orientés et ceux de l’Uvs qui n’ont pas encore reçu d’ordinateurs pour étudier. »

Telles sont les raisons qui ont pousser l’activiste Pape Abdoulaye Touré à protester. Ce qui lui a valu sa comparaissait hier devant le prétoire pour rébellion et violences et voies de fait sur un agent de la force publique.


Etudiant en licence 2 en droit à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, et soucieux de la situation de ses camarades étudiants, il n’a pas été épargné par la police qui a eu à l’interpeller à 18 reprises. Le 21 septembre dernier, il a été arrêté non loin de l’Ucad au moment où il s’apprêtait à tenir un point de presse avec les nouveaux bacheliers non orientés et ceux de l’Uvs qui ne disposent pas encore de leurs ordinateurs.

A la barre, il a soutenu qu’il a été victime de violence de la part des GMI. C’est pourquoi, il n’avait pas pu comparaître lors de sa première audience. Son conseil, Me Khoureichi Ba, avait présenté au juge un certificat médical faisant état de ses blessures.

Habillé en boubou traditionnel de couleur bleue, Pape Abdoulaye Touré reconnaît son appartenance au collectif qui avait organisé le point de presse. « On voulait interpeller les autorités sur la situation des nouveaux bacheliers. Alors que je traversais la voie pour aller à l’endroit sus-indiqué, on s’est arrêté vers le triangle qui se situe à l’agence Orange qui fait face à l’Ucad. C’est là que le policier Mady Cissé Ndiaye m’a demandé de dégager. Je lui ai dit qu’on ne pouvait pas encore traverser la voie puisque les véhicules étaient en train de circuler. Là, il a arrêté les voitures et nous a frayé un chemin et nous avons traversé», dit-il

Avant d’ajouter : «Mais un autre de ses collègues est venu me traiter d’imbécile. Donc, il y a eu un échange de propos aigres-doux», dit-il.

Le policier l’a empoigné avant de lui administrer une gifle et de le conduire à l’arrière de la camionnette. Là, il a été molesté par le policier et ses autres collègues. «Les autres m’ont asséné des coups de poing au ventre. Ils m’ont violenté et mis à genou», a-t-il révélé. A l’en croire, il n’avait aucune intention de tenir une manifestation là-bas.

Selon le juge, il a forcément dit quelque chose, raison pour laquelle il a été arrêté. «Il fallait juste obtempérer. Les policiers avaient soupçonné que vous vouliez barrer là-bas et c’est pour cela qu’ils vous ont chassés», souligne le magistrat qui enchaine avec une autre question : «Est-ce que cela vaut la peine qu’on t’ait bastonné ?»

De l’avis du prévenu, cela n’en valait pas la peine car c’est un acte louable qu’il voulait poser pour les étudiants. «Il ne fallait pas accepter que quelqu’un vous détourne de votre objectif», lui signifie le magistrat. Le parquet a requis l’application de la loi.

La défense a sollicité la relaxe. «Le seul réflexe que les limiers ont, c’est de brutaliser les citoyens. On a constaté des contrevérités dans le procès-verbal d’enquête. C’est un Pv de contrevérités. Si on transplante ce débat pour l’amener à la CEDEAO, ça sera une honte. Quand on a le sadisme de commettre ces actes, il faut assumer. Par ailleurs, c’est illogique ce qu’ils ont dit par rapport à son comportement. Ne le jugez pas ! Rendez-lui justice !» demande Me Khoureichi Ba.

Délibéré ce 9 octobre dernier.
Avec « L’As »



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT