google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Keur Gui met sur le marché un pamphlet


Rédigé le Mardi 12 Août 2014 à 00:14 | Lu 88 fois | 0 commentaire(s)



C’est une vraie bombe que les rappeurs du groupe Keur Gui de Kaolack viennent de lâcher. «Diogoufi !» (Album -Encyclopédie, Chapitre 1 – opinion publique). C’est le titre d’un single mis sur le marché, hier, par ces musiciens qui sont des membres fondateurs du mouvement «Y en a marre».


Keur Gui met sur le marché un pamphlet
Dans le clip qui fait le buzz sur la toile, on y voit Thiat, Kilifeu et Fou Malade, probablement en guest, s’attaquer au régime en place avec beaucoup de virulence. La situation économique difficile du pays y est dénoncée avec des prix qui flambent et des produits tout le temps en rupture. Le régime de Macky Sall en a pris pour son grade. «Les mêmes chats, les mêmes chiens ; les mêmes va, les mêmes viens ; les mêmes cas, les mêmes faits ; même cinéma, même schéma ; même promesse électorale, même bradage du littoral… le pays est dans un k-o total», dit le texte pour entamer le pamphlet. Une manière pour ces rappeurs d’alerter ceux qu’ils ont élus il y a tout juste deux ans. «Les gens en ont assez, après deux ans de règne», poursuit le texte. Tous les acteurs de l’actuel régime sont dans la ligne de mire des rappeurs. Ils parlent du «Prési», des «vieux socialistes», de «ndawsi». C’est dire que Thiat et ses amis ont tiré sur tout ce qui bouge. Ils ont également critiqué un manque de vision du gouvernement. Plusieurs secteurs sont passés au peigne fin (éducation, santé, énergie…) comme pour signifier que le pays stagne au moment où la «société est casée au Palais». La situation est difficile au point qu’on cherche le diable pour lui tirer la queue. 

Les «Y en a marriste» en ont profité pour appeler au travail et au sérieux dans la gestion de nos deniers qui subissent beaucoup d’agressions de la part de nos dirigeants. 

Ce clip fait l’objet d’une foultitude de commentaires sur la toile. Les adeptes d’Internet s’en donnent à cœur joie. Les musiciens tirent la sonnette d’alarme en espérant que nos gouvernants se rebifferont dans les meilleurs délais pour le bien-être des populations qui souffrent et vivent dans des conditions difficiles. 

L'Observateur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés








Facebook

Publicité

Les articles les + vus de la semaine




Les articles les + commentées
google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT