google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Karpowership: Les détails d’un contrat opaque


Rédigé le Jeudi 2 Juillet 2020 à 21:53 | Lu 117 fois | 0 commentaire(s)



Le géant turc Karpower, concepteur et constructeur des premières centrales électriques flottantes, a débarqué à Dakar depuis mercredi 2 octobre 2019. Son bateau dénommé « Aysegul Sultan » amarré sur les eaux du Port autonome est loué à l’Etat du Sénégal à 16,3 milliards F Cfa pour un contrat de location de 5 ans. Les détails d’un contrat !


La société énergétique turque Karpower, filiale du producteur d’énergie Karadeniz Holding, a débarqué à Dakar avec son navire de production d’électricité, le Ayşegül Sultan, pour y lancer une production de 235 MW. Les 235 MW de capacité électrique que produira la centrale flottante viendront satisfaire 15 % de la demande électrique du Sénégal.

Prévue pour être opérée à partir du gaz naturel liquéfié (GNL), la production démarrera initialement avec du carburant de transition et s’étendra sur une période de six mois. La génération d’électricité à partir du GNL proprement dit devrait, quant à elle, démarrer à la fin du semestre de l’année prochaine. Si aucune mention n’en a été faite, le GNL sera importé jusqu’à ce que démarre la production locale entre 2022 et 2023.

Un coût exorbitant

Mais le bateau turc «Aysegul Sultan» amarré au môle 4 du Port de Dakar coûte cher autant sur le plan environnemental que financier. Sa location pour cinq ans coûte cher à l’Etat du Sénégal : 16,3 milliards Fcfa. En plus, une certaine opacité entoure ce contrat dont les détails n’ont jamais été publiés.

Aysegul Sultan, qui était une centrale électrique, va valoir au contribuable sénégalais plus de 16,375 milliards Fcfa (250 millions d’euros) sur les 5 ans qu’il va passer au Sénégal, selon des sources exclusives de Rewmi Quotidien.  Une somme colossale laquelle balaie d’un revers de mains les révélations des autorités, qui ont claironné partout que le Sénégal est autosuffisant en électricité. La Senelec avançait même que sa production était excédentaire au point qu’elle en vendait aux pays voisins comme la Gambie. Paradoxe !

Ce qui n’a été jamais dit sur le contrat 

Selon des experts que nous avons joints, et étonnés par ce contrat opaque, le coût de la location de ce bateau peut construire une centrale flambant neuve. En effet, cette stratégie rappelle le Plan takkal, qui avait été mis en place par le régime de Me Abdoulaye Wade pour résoudre le déficit de production auquel était confronté la Senelec à l’époque. En effet, selon le contrat signé avec les turcs, le bateau n’injecte que 120 mégawatts dans la production électrique du Sénégal. Alors que sa capacité de production est de 250 mégawatts. Pourquoi cette clause contractuelle ? Une opacité qui rappelle que les détails du contrat, signé il y a plus de 8 mois, n’ont jamais été dévoilés aux Sénégalais, qui s’attendaient à une baisse du prix de l’électricité, qui a connu il y a quelques mois une hausse substantielle.

Rewmi



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT