Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Italie : Ce que Ousseynou Sy, Le conducteur sénégalais a dit à ses otages


Rédigé le Mercredi 20 Mars 2019 à 23:05 | Lu 84 fois | 0 commentaire(s)




Italie : Ce que Ousseynou Sy, Le conducteur sénégalais a dit à ses otages

Il s’appelle Ousseynou Sy, l’homme qui a incendié le bus rempli d’enfants. Né en France de parents sénégalais le 2 juin 1972, il est citoyen italien depuis 2002. Il a travaillé pendant quinze ans en tant que chauffeur de la société Autoguidovie.

Ousseynou Sy a une ancienne épouse italienne et deux enfants âgés de 12 et 18 ans. L’homme qui avait déjà un casier judiciaire, a déjà été accusé de conduite en état d’ivresse et de harcèlement sexuel contre un mineur. « Je veux voir clairement: pourquoi une personne avec des précédents similaires conduit un bus pour transporter des enfants », a commenté le ministre de l’Intérieur, Salvini.

Le témoignage d’un barman et de ses collègues

Ce matin (mercredi 20 mars 2019), Ousseynou Sy était « très silencieux » lorsqu’il est entré dans le bar de la station de Crema. Le barman a rapporté que Sy avait simplement déclaré: « J’emmène les garçons au gymnase et je reviens ».

Ses camarades conducteurs, qui partent avec leurs bus de la place devant la gare se disent « consternés ». « Je l’ai vu mardi, il m’a salué comme d’habitude et m’a demandé comment j’allais. Il est inimaginable qu’il ait fait une telle chose ».

Ils affirment que Sy vit à Crema depuis un certain temps et nient que cet homme ait un casier judiciaire. « Une fille a dénoncé sa plainte, dit-on, mais il a été acquitté, avant de demander des dommages et intérêts. Mais il recevra aucun euro un euro parce que cette fille n’avait rien.»

Pour rappel, plus tôt ce mercredi, un bus de transport d’enfants a été brûlé. Ousseynou Sy, s’est soudainement levé de son siège et a versé de l’essence sur le bus qui a, à son bord, 51 jeunes élèves. Il les a faits descendre avant d’allumer le feu.

Ce matin, l’Italie a frôlé une tragédie. Un conducteur de bus d’école a failli entraîner dans sa folie, une cinquantaine d’écoliers qu’il devait ramener d’un cours d’éducation physique.   

Ressortissant sénégalais, Ousseynou Sy aurait brandi un couteau en menaçant les occupants du bus d’une mort atroce à l’image de ce que vivent les migrants qui traversent la Méditerranée.   

Ce comportement étrange et dangereux a poussé un écolier à appeler ses parents qui, à leur tour ont alerté les carabiniers qui se sont aussitôt lancé à la poursuite du Sénégalais qui pourtant, capitalise une expérience de 15 ans en tant que chauffeur. Il travaillait pour Autoguidovie di Crema. L’incident s’est produit sur la route provinciale de Paullese, dans la région de Milan, informent les médias italiens consultés à Dakaractu.   

Pris en chasse par les carabiniers, le sieur Sy a été contraint à s’arrêter. Il en a profité pour mettre le feu dans le bus en se servant d’un bidon d’essence qu’il avait à coté de lui. Mais la promptitude avec laquelle les policiers italiens ont agi a évité le pire. Tous les occupants du bus ont été sauvés. Quant à Ousseynou Sy, il a été arrêté et conduit à la caserne de San Donato. Une enquête est déjà ouverte et le Sénégalais est poursuivi pour tentative d’assassinat et enlèvement.   

Les écoliers qu’il aurait voulu brûler vifs se sont confiés aux médias italiens et ont raconté leur mésaventure. À les croire, leur chauffeur était dans un état indescriptible et évoquait la mort de ses filles au moment des faits. Selon les potaches interviewés par les médias italiens et qui seraient tous âgés de 13 ans, le ressortissant sénégalais était ému par la situation des migrants et accusait le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini.   

D’ailleurs, ce dernier n’a pas tardé à réagir. Le premier policier de l’État italien s’est posé des questions sur les raisons de l’enrôlement dans une société de transport d’écoliers d’un individu qui traîne des casseroles. Il a été fait état que Ousseynou Sy a des antécédents de conduite en état d’ébriété et d’abus sexuels. 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés

Dans la même rubrique :
< >



Publicité

Facebook