Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Intoxications, interactions... : ces fruits banals peuvent vous mettre en danger


Rédigé le Vendredi 24 Mai 2019 à 14:49 | Lu 62 fois | 0 commentaire(s)



Les fruits, alliés d’une alimentation saine et équilibrée, peuvent cependant aussi... nous rendre très malade. Certains sont acides, voire toxiques, d'autres totalement incompatibles avec des traitements courants. Le point avec Alexandra Retion, nutritionniste.


Intoxications, interactions... : ces fruits banals peuvent vous mettre en danger
Des noyaux toxiques 

On connaît tous les nombreuses vertus des fruits pour la santé. On n'entend en revanche rarement parler de fruits à éviter lorsqu'on est sous traitement médicamenteux, ou encore des règles à respecter pour qu'ils ne nous rendent pas malade. A tort, car les fruits et légumes comportent de vrais risques. 

Parmi les risques méconnus des fruits, il y a d'abord ceux que comportent leurs noyaux. Certaines personnes auront effectivement tendance à croquer un peu, voire beaucoup le noyau de leur fruits. Elles ne devraient pas. 

Alexandra Retion notre nutritionniste explique qu’il faut mieux l'éviter. Les noyaux contenus par exemple dans l’abricot, la pêche, la prune et les cerises peuvent être assez toxiques et mener à un empoisonnement. Il est donc recommandé d’enlever le noyau et de ne surtout pas s’amuser à le sucer. 

L’abricot, la prune et la cerise sont au top 3 des fruits les plus dangereux pour la toxicité de leur noyau : ils contiennent naturellement de faibles quantités de cyanure. Or une quantité à haute dose peut peut être mortelle. 

La nutritionniste rassure cependant, même s'il ne faut pas croquer, les cas d'intoxication sont rares. Il faut en effet avaler des noyaux en quantité importante pour risquer un empoisonnement grave. 

Autre risque méconnu des fruits : leur acidité. Adeptes du verre de citron pressé le matin, méfiez-vous. Même si ce fruit dispose de nombreuses vertus, il peut avoir un impact négatif sur votre santé. 

Il faut faire attention aux doses. En petites quantités, le citron aide à blanchir les dents par exemple, mais, comme tout aliment acide, en grande quantité, il abîme l’émail et favorise ainsi une sensibilité dentaire au chaud et au froid. 

Le citron peut également irriter les muqueuses et provoquer des aphtes. L’absorption régulière de citron peut aussi provoquer des brûlures d’estomac. S’il aide à digérer, en trop grande quantité, il peut provoquer des nausées avec des reflux gastro-oesophagiens, et des douleurs abdominales. 

Pamplemousse, avocat : dangereux avec ces médicaments 

D’après plusieurs études, le jus de pamplemousse est déconseillé en cas de traitements médicamenteux. En effet, il est connu pour augmenter la fréquence et la gravité des effets indésirables des médicaments, mais peut également limiter leur efficacité. 

Alexandra Retion nous explique : "ce fruit a la capacité de bloquer une enzyme indispensable pour agir contre la maladie. De plus, certains médicaments sur ordonnance et en vente libre comprennent des avertissements contre la consommation de jus de pamplemousse lors de leur prises comme les statines prescrites pour abaisser le taux de cholestérol ou de médicaments contre l’hypertension artérielle.

Quant à l’avocat, il est particulièrement riche en vitamine K. Cependant, notre spécialiste rappelle que ce fruit est à éviter lorsque l’on prend des médicaments anticoagulants : "Il va forcément faire l’opposé de ce que va faire le médicament. Certains anticoagulants nécessitent des apports en vitamine K relativement stables d’un jour à l’autre." Il faut donc consulter son médecin pour savoir comment intégrer au mieux l’avocat dans son alimentation quotidienne si l'on est sous traitement. 

Fruits secs et baies : méfiez-vous ! 

Les fruits secs (ou fruits séchés tels que les abricots, raisons, bananes, pruneaux, etc...), ont de nombreux bienfaits mais doivent tout de même être consommés avec modération, en raison de leur forte teneur en glucides. 

Alexandra Retion explique : "Avec les fruits séchés, on ne se rend pas forcément compte de la quantité de sucre qu’on va prendre. Par exemple, dans un vrai abricot, il y a plus d’eau, donc si on mange 3 abricots on ne va pas être rassasié de la même manière qu’en mangeant des fruits séchés. En aucun cas les fruits séchés, riche en sucres, ne remplacent un 'vrai' fruit." 

Attention également, aux baies. Les baies de sureau noir par exemple doivent être mûres et de préférence cuites avant consommation. En effet, il ne faut pas les consommer crues car il y a des risques de troubles digestifs de type diarrhées et vomissements, surtout chez les personnes fragiles. 

Par ailleurs les graines de ces fruits contiennent des toxines. Ainsi, mieux vaut les manger sans avaler les graines. 

Alexandra Retion rappelle enfin : "Il faut prendre des précautions pour les personnes fragiles, notamment les femmes enceintes. Attention à bien penser à laver vos fruits avant de les manger et à les éplucher pour éviter le risque de toxoplasmose et de listériose, maladies particulièrement dangereuses pour le fœtus." 






afriquefemme


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Publicité

Facebook