google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Immeuble squatté, loyers encaissés sans droit depuis 60 ans: l’Agence Hortala trainée en justice pour 230 millions FCFA indument perçus


Rédigé le Dimanche 13 Septembre 2020 à 14:43 | Lu 243 fois | 0 commentaire(s)



L’Agence Hortala est sous les décombres judiciaires d’un immeuble situé à la rue Thiong à Dakar et appartenant à feu Elie Kerkyras. Depuis le décès accidentel de ce richissime commerçant grec en 1960, l’agence Hortala a squatté l’immeuble pour encaisser indument les loyers estimés à plus de 230 millions cfa. Dans leur plainte pour délits d’escroquerie et d’occupation illégale, les héritiers de feu Elie Kerkyras demandent la restitution des fonds et réclament 100 millions cfa de dommages et intérêts. Enquête exclusive du « Témoin » !


Immeuble squatté, loyers encaissés sans droit depuis 60 ans: l’Agence Hortala trainée en justice pour 230 millions FCFA indument perçus
Les héritiers de feu Elie Kerkyras demandent la restitution des fonds et réclament 100 millions cfa de dommages et intérêts l’agence Hortala. Contacté par « Le Témoin » quotidien, le gérant de l’Agence immobilière Hortala dit qu’il ne peut pas se prononcer sur une affaire pendante devant les tribunaux. Retour sur les faits…

Sénégal 29 août 1960, nous y sommes ! Le célèbre poète David Diop meurt dans le crash d'un avion d’Air France au large de Dakar. Parmi les 54 passagers victimes de ce terrible accident, un grand commerçant grec établi à Dakar. Il s’appelle Elie Kerkyras. Comme la plupart des hôtes étrangers qui vivent parmi nous, le défunt Elie Kerkyras était propriétaire d’un immeuble sis 10 rue de Thiong x Wagane Diouf à Dakar.

De son vivant, il habitait dans son immeuble tout en mettant en location le reste des appartements et magasins. On ne s’est pas trop comment les Hortala s'étaient discrètement appropriés l’immeuble jusqu’à pousser les locataires à venir payer leurs loyers au niveau de leur agence immobilière.

Depuis 60 ans, l’agence Hortala « squattait » l’immeuble de feu Elie Kerkyras en percevant régulièrement et indument les loyers. Il a fallu 60 ans après pour que le pot aux roses soit découvert par les héritiers Kerkyras vivant en Grèce. D’où la plainte déposée pour escroquerie et occupation illégale de domicile d’autrui à la Section de gendarmerie de Colobane. Ce, dans un premier temps ! Convoqués, les responsables de l’agence Hortala n’étaient en mesure de fournir aucun contrat de location le liant à la famille Kerkyras, encore moins un droit de propriété.

Coincés sous les « décombres », les Hortala s’étaient empressés de se débarrasser de l’immeuble incriminé. Ce qui laisse croire que pendant plusieurs années, ils s’occupaient de la gestion locative de cet immeuble sans droit ni titre. Aux yeux des héritiers grecs, cette affaire est un véritable scandale foncier et financier qui n’existe nulle part qu’à Dakar. Et cela ne peut pas rester impuni !

En assignant l’agence Pierre Hortala devant les tribunaux, les héritiers disent avoir découvert récemment que leur défunt père Elie Kerkyras a laissé entre autres à Dakar un immeuble dont ils sont aujourd’hui propriété. Une légitimité qu’atteste l’état des droits réels en date du 24 avril 2020.

Puis, ils condamnent et déplorent le fait que depuis le décès accidentel de leur parent, l’agence Hortala encaissait frauduleusement les loyers sur ledit immeuble. Et durant toute cette longue période s’étranglent les plaignant, les sommes indument récupérées sont estimées à plus de 230 millions cfa. En effet, les héritiers Kerkyras demandent au tribunal d’ordonner la restitution des fonds tout en réclamant la condamnation de l’agence Hortala à payer la somme de 100 millions cfa à titre de dommages et intérêts.

M. Hortala, gérant : « Je n’en parle pas…»

Pour la version de l’autre partie incriminée, « Le Témoin » a réussi à joindre le gérant de l’agence Hortala. Confronté aux accusations, M. Hortala semble être dubitatif et évasif en ces termes : « Monsieur (Ndrl : votre serviteur), vous dites que l’affaire est pendante devant les tribunaux, donc laissons la justice faire son travail ! Vraiment, je ne peux parler sur une affaire pendante devant les tribunaux… » a-t-il laissé entendre avant de raccrocher sans se faire prier.

L’affaire opposant les héritiers de feu Elie Kerkyras à l’agence Pierre Hortala a été évoquée le lundi 10 Aout 2020 devant le Tribunal de Grande instance de Dakar statuant en matière civile avant d’être mise en délibérée à plusieurs reprises.

« Le Témoin » quotidien



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT