GUÉDIAWAYE - MENACE ET VIOLENCE À ASCENDANT La dame terrorisait sa pauvre mère, une fois ivre


Rédigé le Mercredi 4 Septembre 2013 à 17:39 | Lu 47 fois | 0 commentaire(s)



GUÉDIAWAYE - MENACE ET VIOLENCE À ASCENDANT La dame terrorisait sa pauvre mère, une fois ivre
F . Gaye, 44 ans, est un fidèle disciple de Bacchus. Une fois ivre, la dame a pris la fâcheuse habitude de martyriser sa pauvre maman. Un comportement qui lui a valu, à deux reprises, d'être arrêtée et déférée pour menace à ascendant. D'ailleurs, elle avait déjà purgé une peine de 6 mois. Donc, lasse de servir de souffre-douleur à sa fille, la vieille mère a fini par appeler la police. Devant les enquêteurs, la maman a raconté qu'elle nourrit et héberge sa fille, bien qu’elle se soit mariée et a 5 enfants. ''J’ai plusieurs fois sollicité l’intervention des voisins, sans résultat. Lasse et pour avoir la paix, j’ai fini par ester en justice. Je veux pouvoir vivre en paix dans ma concession'', a indiqué la dame, devant les enquêteurs du commissariat central de Guédiawaye.

Auditionnée, F. Sall a reconnu les faits, en indiquant qu'elle agit de la sorte, à cause de sa maman qui ne cesse de la tancer, à chaque fois qu’elle a le verre sous le nez. Une situation qui a fini par lui ôter toute crédibilité au sein de son quartier. ''Le samedi vers 13h, je revenais du bar, lorsque j’ai trouvé ma mère et mes enfants en train de manger autour du bol. Je me suis assise auprès d’elle pour déjeuner. Elle m'en a empêché, en déclarant que je suis ivre. J’ai pété un câble et j'ai commencé à insulter ma sœur. Nous avons ensuite échangé des coups de poing'', a confié F. Sall. À la suite de cette bagarre, ''ma mère est intervenue et j’ai commencé à l’insulter et à la menacer. Quand je suis ivre, elle ne cesse de me gronder devant tout le monde, une chose que je ne digère pas''. Malgré son addiction pour l'alcool, elle déclare tenir beaucoup à son honorabilité que sa maman ne cesse de fouler au pied. ''À cause d’elle, les habitants de mon quartier ne me respectent plus.''

F. Sall a une nouvelle fois été déférée au parquet pour menace, violence et voie de faits à ascendant.

Enquete


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés