GRUGE A HAUTEUR DE 70 MILLIONS: le footballeur Sénégalais Habib Sow traîne à la barre et fait condamner son beau frère, le patron de…


Rédigé le Mercredi 16 Mai 2018 à 19:39 | Lu 127 fois | 0 commentaire(s)



GRUGE A HAUTEUR DE 70 MILLIONS: le footballeur sénégalais Habib Sow traîne à la barre et fait condamner son beau frère, le patron de «Sylla trading»

Grugé à hauteur de 70 millions, le footballeur sénégalais Habib Sow a trainé, hier, devant la barre des flagrants délits de Dakar, son oncle Ibrahima Sall, pour escroquerie foncière. Condamné à 6 mois de prison assortis du sursis, le prévenu doit aussi payer la somme de 80 millions pour toutes causes de préjudice confondues au plaignant Habib Sow.

Habib Sow, footballeur sénégalais évoluant en Turquie comme défenseur, a été grugé d’un montant de 70 millions par le mari de sa tante, Ibrahima Sylla, responsable de la société (Sylla Trading), spécialisé dans le pavage de certains sites dans la ville de Dakar. Ce dernier a eu par le passé à acheter une villa et un appartement pour le compte du footballeur Habib Sow, sans aucun problème. Mais, courant 2013, Habib voulait acquérir un terrain à usage d’habitation. A cet effet, il avait donné à Ibrahima Sylla mandat de lui trouver une parcelle. Ce dernier avait trouvé un terrain aux Mamelles pour un prix de 70 millions de nos francs. Ledit montant lui a alors été versé en 2 tranches, par des intermédiaires. Cependant, Ibrahima Sylla n’avait pas intégralement remis les sommes au général Pathé Seck, qui devait lui céder le terrain, lui donnant juste 15 millions.

Le Général Pathé Seck propriétaire du terrain

Quant à l’autre partie de l’argent, il l’avait utilisée pour ses propres activités, dans un marché de pavages dans la commune de Grand-Yoff où il devait gagner la somme de 90 millions. Entre-temps, le général s’est désisté de la vente et lui avait retourné les 15 millions. Au retour d’Habib Sow sur Dakar, après des investigations, il avait constaté que ledit terrain a été occupé par un tiers qui l’a obtenu de Pathé Seck. D’après les explications que le Général a servies à Habib Sow, Ibrahima Sylla lui avait dit qu’il était blessé et que le reliquat allait être reversé après son rétablissement. C’était de guerre lasse qu’il avait fini par vendre son terrain à un autre, après lui avoir restitué les 15 millions.
Dans tous ses états, Habib Sow a sommé Ibrahima Sylla de lui rembourser son argent. Ce que son oncle a accepté, en lui signant une reconnaissance de dette. Hélas, après plusieurs mises en demeure, il n’a pu payer les 70 millions. Plainte déposée, Ibrahima Sylla a été déféré au parquet pour escroquerie foncière. Devant la barre des flagrants délits de Dakar où il a été trainé, hier, il a reconnu avoir utilisé l’argent à des fins personnelles. Ceci, après que le plaignant Habib Sow a terminé de faire la narration des faits.

La partie civile réclame 110 millions, le procureur requiert 6 mois ferme

Constitué pour ce dernier, Me Ousseynou Gaye, qui estime que les faits sont constants, a réclamé la somme de 110 millions pour toutes causes de préjudice confondues. Ayant le même avis, la parquetière a requis une peine de 6 mois de prison ferme. Voyant autrement, Me Ciré Clédor Ly, qui a plaidé pour le compte d’Ibrahima Sylla, de préciser : «le montant de 70 millions n’a été rassemblé qu’en 2017. Et le général s’est désisté parce qu’il s’est rendu compte qu’il pouvait avoir une meilleure offre», a lâché la robe noire, qui souhaitait faire un dépôt de 7 millions après avoir demandé à l’endroit de son client la relaxe au bénéfice du doute. A titre subsidiaire, Me Ly demande de lui accorder une peine assortie du sursis. Finalement, le tribunal l’a condamné à 6 mois avec sursis avec la somme de 80 millions qu’il doit payer à Habib Sow pour son préjudice.

Fatou D. DIONE

jotaay.net



Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook