Display Code
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


FONGIP: Ndeye Ndiaye Atlanta traduit Doudou Ka devant le tribunal…


Rédigé le Jeudi 28 Novembre 2019 à 12:46 | Lu 139 fois | 1 commentaire(s)



Le compagnonnage entre Doudou Ka et sa camarade «apériste» de Ziguinchor, Ndèye Ndiaye Atlanta tourne au vinaigre. Furieuse du motif de son licenciement qu’elle qualifie d’ailleurs d’abusif, elle a traduit son exboss au Fonds de Garantie des investissements Prioritaires (Fongip) devant le Tribunal du Travail.


FONGIP: Ndeye Ndiaye Atlanta traduit Doudou Ka devant le tribunal…
La médiation entreprise par les services du ministère de l’Economie ainsi que l’appel de Doudou Ka pour une dernière tentative de négociation n’y feront rien. L’ancienne chargée d’Affaires Sénior du Fongip compte mener jusqu’au bout la bataille juridique contre son ex patron qui, selon elle, l’a licenciée abusivement. Munie de toutes les preuves de ses allégations, Ndèye Ndiaye «Atlanta» vient se plaindre à «L’As» en brandissant la note qui lui a été adressée le 9 aout 2019 par le Directeur du Fongip Doudou Ka. «Vous avez intégré notre entreprise dans le cadre d’un Contrat à Durée Indéterminée en date du 01 juillet 2013. Toutefois en raison d’une perte de confiance rendant impossible toute collaboration, nous sommes dans l’obligation de résilier le contrat qui nous lie à la date du 31 aout 2019. 

A la date échue, il vous sera versé votre solde de tout compte accompagné d’un certificat de travail. Il sera procédé également à la restitution des moyens de travail appartenant à l’entreprise qui vous étaient confiés», lit-on dans la lettre de licenciement. Mme Diouf dit Ndèye Ndiaye «Atlanta» se dit écœurée par le motif de licenciement qu’elle estime trop léger et découlant tout simplement de leur rivalité politique à Ziguinchor. D’ailleurs, elle a saisi d’une requête la Présidente du Tribunal du Travail hors classe de Dakar pour dénoncer la méthode de son ex-patron. Elle ne pas comprend qu’on puisse se séparer d’elle de cette manière alors qu’elle bénéficie d’un CDI. 

Dans sa plainte, celle qui a été réduite avant son licenciement au poste de Responsable animations économiques au Fongip dit avoir gravi pourtant les échelons depuis son embauche en passant de chargée d’Affaires à chef de Cellule Genre et Gestion des groupements femmes et enfin Chargée d’affaires Senior. Elle soutient avoir toujours avoir toujours fait preuve de beaucoup de «professionnalisme», d’ «abnégation» et de «rigueur» dans son travail. Avant d’intégrer le Fongip, soutient-elle, elle a été auditrice interne à Dakar Marine devenue Dakar Nave et Gestionnaire au Centre Africain de formation professionnelle. Pour dire qu’en dehors de la politique, elle a une qualification qui lui permet d’occuper certaines responsabilités. 

LA SOMME DE 500.000.000 FCFA RECLAMEE AU FONGIP 

Revenant sur son contentieux avec l’administrateur du Fongip elle écrit dans la requête adressée au juge que c’est en 2017 que les rapports ont commencé à se détériorer entre elle et le Directeur Doudou Ka qui sont tous les deux des responsables de l’Alliance pour la République (Apr) à Ziguinchor. Elle soutient que depuis leur débâcle à Ziguinchor lors de l’élection présidentielle à l’issue de laquelle elle a été la seule pratiquement et quelques rares autres responsables à gagner son lieu de vote, une rivalité avait commencé à germer entre elle et son Directeur. «De de succès en succès, à cause des activités sociales que je menais, je commençais à faire de l’ombre au «tout puissant» Directeur Doudou Ka», souligne Ndèye Ndiaye «Atlanta». «C’est ainsi que Doudou Ka commença par m’envoyer une demande d’explication le 11 aout 2017, pour faire état d’un certain nombre de reproches. A Cette demande, j’ai répondu le 15 août 2017, en m’expliquant clairement sur tout, en démontrant surtout que depuis 4 ans, je suis restée irréprochable», a-t-elle expliqué. 

Poursuivant, elle estime que Doudou Ka se sentant toujours menacé a préféré franchir le Rubicon en procédant à son licenciement par lettre en date 09 août 2019 en prétextant une perte de confiance alors qu’elle est à quatre années de la retraite. «Il reste évident qu’il s’agit d’un licenciement abusif motivé par des raisons politiciennes». Raison pour laquelle, elle réclame au Fongip la somme de 500.000.000 Fcfa à titre de dommages et intérêts pour licenciement abusif compte tenu de son rang et du préjudice qu’elle a subi avec perte des indemnités liées à la retraite. A cela, s’ajoute surtout «l’humiliation qu’elle subit du fait d’un rival politique», déclare-t-elle dans la requête qu’elle a transmise à la justice le 5 septembre 2019. 

L'AS 
 
 



1.Posté par mya le 28/11/2019 16:51
78 173 52 59 -77 121 57 21
Belle Mya masseuse esthéticienne et professionnelle vous attend pour vous offrir des séances de massages inoubliables. Les séances se déroulent à notre institut (très propre, agréablement reposant et discret) ou à votre résidence ou hôtel.
NB: Notre slogan la Propreté et la discrétion au service de votre bien être.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Publicité

Facebook