google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


FIF: Didier Drogba sur les traces de El Hadj Malick Sy "Souris" et Youssoupha Ndiaye


Rédigé le Mardi 5 Mai 2020 à 08:09 | Lu 86 fois | 0 commentaire(s)




FIF: Didier Drogba sur les traces de El Hadj Malick Sy "Souris" et Youssoupha Ndiaye
Candidat à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Didier Drogba, ancien attaquant des "Eléphants" de Côte d’Ivoire, semble vouloir marcher sur les traces d’autres internationaux qui ont dirigé l’instance de régulation du football de leur pays, dont les Sénégalais Youssoupha Ndiaye et El Hadj Malick Sy dit Souris. 

Après avoir porté le maillot national, ces derniers ont dirigé la Fédération sénégalaise de football (FSF). Et tous les deux ont remporté ensemble le tournoi de football des Jeux de l’Amitié, en 1963. 

Ancien président du Conseil constitutionnel et ministre d’Etat chargé des Sports, Youssoupha Ndiaye a dirigé le Comité national provisoire (CNP) qui s’est substitué à la FSF après le fiasco de Caire 1986. 

Ancien président de l’US Gorée, il a dirigé le CNP, une structure d’exception qui faisait office de fédération, de 1986 à 1988. 

Connu comme étant l’homme de la première qualification sénégalaise en phase finale de Coupe du monde en 2002, El Hadj Malick Sy dit Souris a dirigé la FSF de 1990 à 1992, et de 2000 à 2002. 

Dans d’autres pays africains, d’anciens internationaux ont aussi réussi à diriger des fédérations nationales. Et le plus populaire parmi eux est certainement le Zambien Kalusha Bwalya. 

L’ancien capitaine zambien, devenu président de la FAZ, a permis à son pays de gagner son premier trophée continental en 2012, au Gabon. Bwalya a joué plusieurs phases finales de la CAN avec son pays, dont l’édition de 1992 au Sénégal, et le tournoi de football des Jeux olympiques de 1988 à Séoul (Corée). 

On peut également citer Dennis Obua (Ouganda), Leodegar Tenga (Tanzanie), Walter Nyamilandu (Malawi), Jean Michel Mbono (Congo), Salif Keita (Mali), Rachid Mekhloufi (Algérie), Driss Bamous (Maroc), pour ne parler que des plus connus. 

En attendant d’arriver à ce niveau, Drogba, finaliste des éditions 2006 et 2012 de la Coupe d’Afrique des nations, doit beaucoup faire pour persuader de la fiabilité de son projet, face à deux dirigeants de premier plan du football ivoirien. Sory Diabaté est vice-président de la FIF depuis le début des années 2000. Idriss Diallo, lui, a travaillé aux côtés de Jacques Anouma, le président de la FIF de 2002 à 2011. 

Aps


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés








Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT