Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Escroquerie foncière sur deux terrains de 300 m² du Lac Rose : Momar Sokhna Diop, Maire de Tivaouane Peulh Niague, refuserait de répondre à une sommation interpelative sur sa délibération


Rédigé le Jeudi 22 Février 2024 à 10:53 | Lu 604 fois | 0 commentaire(s)



Aladji Ibrahima Diouf, Journaliste-Criminologue, retrace le récit pathétique de son acquisition de deux terrains de 300 mètres carrés au lieu touristique du Lac Rose, en date des 1er et 9 Juin 2021. Au moment de l'acquisition des deux terrains, précise-t-il, le promoteur immobilier, Bouya Niang lui avait donné l'assurance que le Maire de la commune de Tivaouane Peulh Niague, Momar Sokhna Diop, lui delivrerait aussitôt, des DÉLIBÉRATIONS en son nom. Et, c'est sur la foi de cet engagement du promoteur immobilier, qu’il avait payé au comptant par chèques '' CBAO, '' la somme de 9 millions 300 mille francs Cfa à raison de 5 millions Cfa pour l'un et 4 millions 300 mille francs Cfa pour l'autre. Depuis lors, son calvaire a débuté....


Aladji Ibrahima Diouf, Journaliste-Criminologue fut surpris une semaine plus tard, lorsque le Maire lui a délivré les deux notifications ANTI DATÉES au 24 Janvier 2019, soit à une date antérieure à celle de l'acquisition des deux terrains. Ce fut le début de son cauchemar. Toutes les démarches entreprises auprès du Maire, sont restées sans réponse. Son avocat (un ex magistrat décédé entre-temps), lui avait servi via huissier, une sommation interpellative sur la délibération. Silence radio du Maire et pour cause... C'est finalement une connaissance bien introduite dans les arcanes du pouvoir, qui a déniché la véritable délibération de près de 7 hectares, attribuée par le Maire en personne, en 2015, au sieur Ibrahima Gningue, acte co-signé d'ailleurs, avec l'autorité préfectorale.

L'évidence était là, crue. Il a constaté qu’il était victime d'une véritable escroquerie, savamment, orchestrée par le Maire MOMAR SOKHNA DIOP et le promoteur immobilier ( circonstance aggravante pour le Maire qui est une autorité publique, dont les actes font foi). Il a d'abord commencé par déposer une plainte auprès du Tribunal d'instance de son département (Rufisque) en fin août 2024. Non seulement sa plainte restait sans écho. Mais, le Maire avait réagi 6 semaines après cette plainte, en déposant en catimini la sienne contre '' X '' (pour se protéger bien sûr), sous le prétexte fallacieux D'IMITATION DE SIGNATURE ET VOL DE CACHET.

Ainsi, le Journaliste-Criminologue se demande pourquoi alors avoir refusé de répondre à ses correspondances et même à la sommation interpellative, servie par son avocat, via huissier ? Pourquoi avoir porté plainte contre '' X '', alors qu'il était nommément désigné dans la sienne ? Pourquoi n'avoir tout simplement pas porté plainte pour DIFFAMATION contre une personne identifiée et identifiable, qui l'accusait de malversations.

Aussi, pour un règlement rapide de ce dossier, il a choisi une nouvelle procédure en servant au Maire une CITATION DIRECTE au niveau du Tribunal de Grande Instance de Dakar, et ce fut fait le 4 Décembre 2023. L'audience programmée le 24 Janvier 2024, fut reportée à cause de la grève des greffiers...

Depuis, Aladji Ibrahima Diouf a été obligé de suspendre la construction des deux premières maisonnettes en phase terminale (ne manquent que les portes et les fenêtres). Et, les deux autres maisonnettes, prévues pour recevoir en vacances des enfants handicapés mentaux (pathologie, dont souffre son fils cadet), ne sont jamais sorties de terre. Les travaux engagés en 2021, n'ont pu être amortis ( prix des terrains -honoraires de l'architecte - du géomètre - les émoluments des maçons et autres frais), soit une centaine de millions de francs Cfa...

Longtemps absent du pays et en retraite depuis 2014 à Paris, où réside encore sa famille, l’ancien journaliste du "Soleil" se désole de cette situation. « Moi qui espérais une fin de vie paisible avec ma retraite de mille deux cents euros et souffrant de séquelles contractées avec la maudite COVID, me revoilà plongé dans un incroyable contentieux (sans doute le dernier combat de ma vie )... », regrette-t-il.

Mais, le Maire a eu le culot de lui transmettre, via un confrère, sa confidentielle plainte auprès du Procureur de Rufisque pour l'INTIMIDER et le MENACER... Il estime que c'est décidément le monde à l'envers.

A retenir que prétextant un séjour à l'étranger, pour les besoins de sa commune, l'audience du février a été reportée à la demande de l'avocat du Maire. Et, le magistrat a fixé un ULTIME renvoi au 14 mars prochain.
 
 
Escroquerie foncière sur deux terrains de 300 m² du Lac Rose : Momar Sokhna Diop, Maire de Tivaouane Peulh Niague, refuserait de répondre à une sommation interpelative sur sa délibération
 
 
 
Escroquerie foncière sur deux terrains de 300 m² du Lac Rose : Momar Sokhna Diop, Maire de Tivaouane Peulh Niague, refuserait de répondre à une sommation interpelative sur sa délibération
 
 
 
Escroquerie foncière sur deux terrains de 300 m² du Lac Rose : Momar Sokhna Diop, Maire de Tivaouane Peulh Niague, refuserait de répondre à une sommation interpelative sur sa délibération
 
 
 
Escroquerie foncière sur deux terrains de 300 m² du Lac Rose : Momar Sokhna Diop, Maire de Tivaouane Peulh Niague, refuserait de répondre à une sommation interpelative sur sa délibération
 
 
 
Escroquerie foncière sur deux terrains de 300 m² du Lac Rose : Momar Sokhna Diop, Maire de Tivaouane Peulh Niague, refuserait de répondre à une sommation interpelative sur sa délibération
 
 
 
Escroquerie foncière sur deux terrains de 300 m² du Lac Rose : Momar Sokhna Diop, Maire de Tivaouane Peulh Niague, refuserait de répondre à une sommation interpelative sur sa délibération
 
 
 
Escroquerie foncière sur deux terrains de 300 m² du Lac Rose : Momar Sokhna Diop, Maire de Tivaouane Peulh Niague, refuserait de répondre à une sommation interpelative sur sa délibération
 
 
 
Escroquerie foncière sur deux terrains de 300 m² du Lac Rose : Momar Sokhna Diop, Maire de Tivaouane Peulh Niague, refuserait de répondre à une sommation interpelative sur sa délibération


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT