Elle perd la vie après un défrisage


Rédigé le Mercredi 7 Mai 2014 à 16:10 | Lu 1085 fois | 0 commentaire(s)



Le drame est survenu jeudi dernier à l’hôpital de district de Biyem-Assi à Yaoundé.
Consternation et désarroi se lisaient jeudi dernier sur les visages des patients et des gardes malades de l’hôpital de district de Biyem-Assi à Yaoundé. Il est à peine 14h ce jour, lorsqu’ils sont alertés par les cris d’une adolescente, inconsolable devant le corps inanimé de sa génitrice installée à l’arrière d’un véhicule personnel. La  quadragénaire venait, en effet, de passer de vie à trépas. D’après les informations recueillies sur les lieux du drame, la défunte en question aurait succombé suite aux douleurs liées à un défrisage qui aurait mal tourné.
De sources concordantes, cette mère de famille a demandé quelques heures plus tôt à sa fille de lui défriser les cheveux. C’est donc après avoir appliqué le défrisant de marque « Dallas » (le petit modèle vendu à 500F) sur sa tête, que la victime a commencé à ressentir des douleurs intenses au niveau du cuir chevelu. Même le rinçage à l’eau froide n’a pas réussi à estomper la douleur. Au contraire, insoutenable, le mal s’est aggravé au point de se répandre sur tout le crâne.
Grâce à la bonne volonté d’un automobiliste, la jeune dame sera conduite à l’hôpital. Mais, elle rendra l’âme avant d’arriver à destination, sous le regard éploré et impuissant de sa fille. La dépouille a été transportée dans une morgue de la ville. D’après un employé de l’hôpital, ce cas serait le troisième incident du genre. « Un jeune homme a déjà perdu la vie après avoir appliqué de la teinture sur ses cheveux. Il est arrivé ici avec la tête enflée et on n’a rien pu faire pour le sauver. L’autre cas était aussi lié au défrisant », explique notre source.
© Cameroon Tribune : Assiatou NGAPOUT
- See more at: http://www.africapresse.com/elle-perd-la-vie-apres-un-defrisage/#sthash.R5MrF30B.dpuf

Le drame est survenu jeudi dernier à l’hôpital de district de Biyem-Assi à Yaoundé.
Consternation et désarroi se lisaient jeudi dernier sur les visages des patients et des gardes malades de l’hôpital de district de Biyem-Assi à Yaoundé. Il est à peine 14h ce jour, lorsqu’ils sont alertés par les cris d’une adolescente, inconsolable devant le corps inanimé de sa génitrice installée à l’arrière d’un véhicule personnel. La  quadragénaire venait, en effet, de passer de vie à trépas. D’après les informations recueillies sur les lieux du drame, la défunte en question aurait succombé suite aux douleurs liées à un défrisage qui aurait mal tourné.
De sources concordantes, cette mère de famille a demandé quelques heures plus tôt à sa fille de lui défriser les cheveux. C’est donc après avoir appliqué le défrisant de marque « Dallas » (le petit modèle vendu à 500F) sur sa tête, que la victime a commencé à ressentir des douleurs intenses au niveau du cuir chevelu. Même le rinçage à l’eau froide n’a pas réussi à estomper la douleur. Au contraire, insoutenable, le mal s’est aggravé au point de se répandre sur tout le crâne.
Grâce à la bonne volonté d’un automobiliste, la jeune dame sera conduite à l’hôpital. Mais, elle rendra l’âme avant d’arriver à destination, sous le regard éploré et impuissant de sa fille. La dépouille a été transportée dans une morgue de la ville. D’après un employé de l’hôpital, ce cas serait le troisième incident du genre. « Un jeune homme a déjà perdu la vie après avoir appliqué de la teinture sur ses cheveux. Il est arrivé ici avec la tête enflée et on n’a rien pu faire pour le sauver. L’autre cas était aussi lié au défrisant », explique notre source.
© Cameroon Tribune : Assiatou NGAPOUT
- See more at: http://www.africapresse.com/elle-perd-la-vie-apres-un-defrisage/#sthash.R5MrF30B.dpuf


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés