Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

Elimane Lam, Monsieur Huile


Rédigé le Jeudi 12 Avril 2018 à 00:37 | Lu 444 fois | 0 commentaire(s)


L’homme d’affaires, Elimane Lam et son partenaire en affaires, Aziz Ndiaye au nom de l’Unacois, sont parmi les principaux acteurs de la signature de l’accord entre les commerçants sénégalais, le gouvernement et les huiliers. Les hommes d’affaires sénégalais importent une valeur de 200 milliards en huile.


Ce qui représente une part importante de l’économie. L’accord signé avec les huiliers stipule que les importateurs vont s’approvisionner en priorité sur le marché local auprès des huiliers. Certes, les marges gagnées sont plus faibles, mais, « cela permet de doper l’économie l’école et de sauver le monde rural et le secteur agricole ». 
  
 Elimane Lam et son ami Aziz Ndiaye commercialisent déjà l’huile "J’adore" sur le marché et la marque est en train de monter en gamme. Elimane Lam cet homme d’affaires bien connu à Dakar, veut ainsi aider le gouvernement à rendre viable la filière arachidière. 


«Avec son ami, Aziz, ils sont bien impliqués dans le processus lancé par le gouvernement ». 
 
 
En tant que membre influent de l’Unacois, Lam a travaillé avec cette forte association de commerçants pour arriver à un accord. Pour rappel, le ministre du Commerce, de la consommation, du secteur informel et des PME, Alioune Sarr, et les représentants de la Sonacos, du Complexe agro-industriel de Touba (CAIT), de FKS et du Regroupement des acteurs du secteur de l’industrie et l’Agroalimentaire de Touba (RASIAT), ont signé hier mardi un protocole d’accord sur la commercialisation des huiles brutes et raffinées d’arachide et la régulation des importations d’huiles raffinées. 
  
Les producteurs, industriels et importateurs distributeurs s’engagent pour assurer la commercialisation de l’huile d’arachide artisanale, appelée Ségal, sur cette campagne. Dans le cadre de ce protocole, les membres du RASIAT « s’engagent à fournir aux différents industriels toute leur production d’huile brute respectant les exigences de qualité requises aux fins de raffinage et de mise en marché » et les industriels à « acheter la totalité de la production d’huile issue des unités artisanales de trituration estimée à 80 000 tonnes, correspondant à 240 000 tonnes d’arachides en coque » tandis que « les importateurs-distributeurs d’huile raffinée s’engagent à acheter et à distribuer la totalité de l’huile raffinée d’arachide produite par les industries de raffinage et de conditionnement » indique le communiqué produit à cette occasion. 
  
 Plusieurs milliards seront ainsi dépensés par les hommes d’affaires comme Elimane Lam et Aziz Ndiaye. « Le prix a été déjà fixé et même si les marges sont plus réduites, les commerçants ont décidé d’y aller par patriotisme ». 




  
Source Le SOIR 
 


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook