Consommation de chanvre indien : Un vigile fume des joints pour lutter contre le froid


Rédigé le Mardi 28 Janvier 2014 à 09:41 | Lu 74 fois | 0 commentaire(s)


En cette période de fraîcheur, tous les moyens sont bons pour lutter contre le froid. Un vigile a été appréhendé par les éléments de la brigade de recherche du poste de police de Grand Yoff, au cours d’une opération de sécurisation à Liberté 6 extension. Il fumait un joint de chanvre indien, sous prétexte de contrer le froid.
Au lieu de bien se couvrir en cette période de froid, le sieur D. Fofana préfère griller son joint de chanvre indien. Il aura la malchance d’être sur le parcours des éléments de la brigade de recherche du poste de police de Grand Yoff qui, au cours d’une opération de sécurisation dans la zone de Liberté 6 extension, l’ont appréhendé. Selon le chef de l’opération, le mis en cause a été retrouvé en face d’un immeuble sur les deux voies de Liberté 6 extension en train de consommer son joint. Interpellé, le gardien a argué, précisera-t-il, qu’il combat ainsi le froid, lors de son travail de nuit. Ainsi, sera-t-il placé en position de garde à vue pour détention et usage de chanvre indien. Fouillé dans les locaux de la police, le vigile ne détenait aucun autre objet ni somme d’argent pouvant intéresser l’enquête en cours. Toutefois, les policiers ont consigné le joint de chanvre indien entamé, pour les besoins de cette même enquête.
«J’use souvent de cette drogue »
Devant les limiers, le mis en cause a reconnu sans ambages les faits qui lui sont reprochés, confiant que le joint lui a été offert. «C’est un ami venu me tenir compagnie à mon lieu de travail qui m’a offert ce joint que je grillais au moment de mon arrestation», a-t-il dit. Répondant aux questions des enquêteurs, D. Fofana confessera user de la drogue même s’il n’en abuse pas. Il précisera juste que c’est surtout en cette période de froid qu’il en grille le plus pour lutter contre l’engourdissement. Semblant regretter son acte, il confiera aux policiers qu’on ne l’y prendra plus. Pour se faire bonne conscience, il arguera que le travail de gardiennage est très éprouvant, exigeant de lutter contre le sommeil ainsi que le froid.
Cheikh Moussa SARR




Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés