google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Ces hommes qui gouvernent véritablement le Sénégal : Diagna Ndiaye


Rédigé le Samedi 27 Juin 2015 à 17:36 | Lu 378 fois | 0 commentaire(s)



« A l’origine, la candidature de Macky Sall n’était pas politique. Et même si elle a pu l’être finalement, elle était surtout encouragée et accompagnée par les milieux d’affaires qui ne voulaient plus d’un Wade qu’ils trouvaient trop souverainiste et qui menaçait sérieusement certains intérêts, notamment ceux du capital français » disait un interlocuteur bien introduit dans les cercles économiques. En tout cas à l’épreuve des faits « la gouvernance sobre et vertueuse» déclamait par le Président Macky Sall ressemble davantage à une belle formule que la manifestation d’une volonté politique de rompre définitivement avec le business d’Etat.


Ces hommes qui gouvernent véritablement le Sénégal : Diagna Ndiaye
Le pouvoir politique est juste un intermitent d’un spectacle où de véritables et froids hommes d’affaires, capitaines d’industries tirent en réalité les ficelles. Mouhamed Mbodj du forum civil parlera de « patrimonialisation du pouvoir ».De Baba Diaw Itoc à Cheikh Amar en passant par Mamadou Racine Sy, Gerard Senac, Diagna Ndiaye, etc 

Dakarmatin.com léve le coin du voile et dresse le portrait de ces hommes qui influent sur la marche du pays,controlent le pouvoir et gouvernent veritablement le Sénégal.Mais la protection de leurs interets passe avant tout.... 

Aprés Baba Diaw Dakarmatin.com dresse ici le portrait de l’homme de confiance de Jean Claude Mimram 




DIAGNA NDIAYE : LE TOMBEUR D’ABDOUL MBAYE ? 



Tout, en lui, reflète un énorme paradoxe. Il est petit par la taille, mais n’en est pas moins un grand homme par son influence. Il ne paie pas la mine, mais n’en reste pas moins impressionnant. Il cultive la discrétion alors qu’il est paradoxalement l’un des hommes d’affaires les plus connus et les plus craints du pays. Et pour cause, il porte plusieurs casquettes. Il est à la fois administrateur du Groupe Mimran, directeur d’une banque à New York et président du Comité olympique sénégalais. C’est d’ailleurs à ce titre qu’il a été retenu, le 28 février dernier, par le Ministre des Sports Mbagnick Ndiaye, pour gérer le Comité d’organisation de la Can Junior (8–22 mars 2015) au Sénégal. Un défi que le Président du Cnoss a accepté de relever, sachant que la réussite de cette manifestation de grande enver­gure peut contribuer à la tenue de la Can Sénior au Sénégal. Preuve qu’il est un dirigeant sportif très engagé pour le rayonnement du sport de son pays. 

Quant à l’homme d’affaires, il est plutôt teigneux et sans état d’âme, même s’il est réputé ne jamais réagir lorsqu’il reçoit des attaques. Et c’est sans doute parce que ses plus grands défenseurs contrôlent une certaine presse. Alors que lui défend, par-dessus tout, les intérêts du groupe Mimran. En 1995, il était monté au créneau pour se faire l’avocat de son employeur, le groupe Mimran, face au groupe de presse Sud communication qui l’avait accusé d’avoir orchestré une fraude douanière sur ses importations de sucre. Abdoul Mbaye qui aurait tenté, en tant que Premier ministre de toucher aux intérêts du groupe Mimran, l’a appris à ses dépens. De même, beaucoup voient sa main derrière la mansuétude de la Direction des Impôts vis-à-vis de la Cbao dont il est l’un des administrateurs. 

Prochainement Gérard Senac de EIFFAGE 


source: www.dakarmatin.com
 
 
Diagna Ndiaye, Little Big Superman… 


Au sommet du «top cinquante» des hommes d’influence, l’inévitable Mamadou Diagna Ndiaye, désigné comme un «little big man». Ils ne savent pas y faire… Nous, on rajoute volontiers une barrette à son épaulette : c’est little big superman ! Normal, le fluet et influent ministre-conseiller de Sa Rondeur Macky Quatre à ses heures perdues, président de la Fondation Marie-Louise Mimran, administrateur du groupe Mimran, heureux propriétaire de l’ancien consulat de France à Saint-Louis (une gâterie raflée l’an passé à un demi-milliard Cfa), est, cerise sur le gâteau, la référence suprême pour …Paco Jackson Thiam en matière de jet-set. Quand Packo Jackson (qui se répand dans la presse people pour affirmer sa filiation de jet-setter avec Diagna Ndiaye) revendique sa proximité avec des footeux sur le déclin, Môssieu Diagna Ndiaye enfile dans son interminable chapelet de relations, sultans, émirs et princes sur le trône, premières dames et chefs d’Etat en fonction. On passera sur les stars, starlettes et tout le petit monde des strass et paillettes qui décorent le pourtour de son carnet d’adresses. Vous nous trouverez mauvais esprit mais nous, au P’tit Railleur, ce qui nous épate le plus, c’est que Diagna, accessoirement président du Comité olympique sénégalais, de toute la famille sportive olympique sénégalaise ,est le seul à glaner des médailles aux quatre coins de la planète depuis des décennies… La dernière en date ? C e l l e d’officier de la Légion d’Honneur accrochée depuis la France, pour laquelle il déplace alors tout ce qui ne veut pas compter pour des prunes à «Ndakarou-akli-ko-weurr». Quand on a les moyens, faut pas se gêner… Quant aux athlètes nationaux, sur les pistes, ils ne ramassent que du vent. Et encore ! Ce bilan élogieux à la tête du Cnoss ne l’empêche pas d’y rempiler cette année pour la troisième fois, alors qu’il n’y a pas même un rival face à lui : la baraka, on l’a ou on ne l’a pas ! D 


BaBacar, où es-tU ? 

L’origine de la bonne fortune de Diagna Ndiaye 


Diagna Ndiaye, le milliardaire le plus court sur pattes du Sénégal (il dispute le titre à Idrissa Seck), ne doit sa fortune ni à ses titres universitaires ni à une haute naissance. L’affaire est plus simple, à la mode du pays. Pour faire …court, Diagna est le frère de l’épouse décédée du regretté Babacar Bâ, alors tout puissant ministre des Finances de Senghor et même candidat en pole-position pour sa succession. A la mort de sa sœur, Diagna s’est mué en tonton protecteur, répétiteur, coursier des enfants du Bâ super-ministre. C’est ainsi que celui-ci qui arrosait alors tout le bassin arachidier de ses largesses, le pistonnera auprès de l’industriel Mimran. Diagna saura vite se rendre indispensable à la Compagnie sucrière, exécutant les tâches pour lesquelles Mimran ne savait pas y faire. Aujourd’hui, Diagna supplée à son absence de grades universitaires et à son complexe d’extraction commune en frayant avec du beau monde. Il est ainsi connu pour s’inviter tout seul à la table des ambassadeurs, les jours de Noël et de Nouvel An, les bras chargés de cadeaux et de victuailles. Alors que ceux-ci ne demandaient qu’à passer la fête en famille, en toute intimité… Son amour immodéré des médailles le perdra ! 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés








Facebook

Publicité

Les articles les + vus de la semaine




Les articles les + commentées
google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT