google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Bousso Dramé lauréate du Concours National d’Orthographe refuse le visa de la France à cause du comportement vexant du consulat de France !


Rédigé le Jeudi 20 Juin 2013 à 20:20 | Lu 515431 fois | 463 commentaire(s)





Dernière Minute: Bousso Dramé reçoit des propositions de travail
http://www.vipeoples.net/Bousso-Drame-recoit-de-grandes-propositions-de-travail-Est-ce-une-nouvelle-vie-prestigieuse-qui-commence_a2823.html


A Son Excellence, Monsieur le Consul Général,
A Monsieur le Directeur de l’Institut Français du Sénégal,
Mon nom est Bousso Dramé et je suis une citoyenne sénégalaise qui, en ce jour, a décidé de prendre sa plume pour porter haut et fort un message me tenant particulièrement à cœur.

Par intérêt pour la langue de Molière, j’ai décidé de participer en Avril dernier, au Concours National d’Orthographe 2013, organisé par l’Institut Français, dans le cadre des Prix de la Francophonie. Le concours a réuni quelques centaines de candidats, âgés de 18 à 35 ans dans les Instituts Français de Dakar et de Saint-Louis ainsi que les Alliances Françaises de Kaolack et de Ziguinchor. A la suite de joutes portant sur un extrait de L’Art Français de la Guerre d’Alexis Jenni, Prix Goncourt 2011, j’ai eu l’honneur d’être primée Lauréate dudit Concours. A ce titre, un billet d’avion Dakar-Paris-Dakar et une formation CultureLab en réalisation de film documentaire au Centre Albert Schweitzer m’ont été octroyés.
Durant ma petite vie, je n’ai eu de cesse, tout en étant ouverte sur le monde dont je suis une citoyenne, de défendre ma fierté d’être noire et africaine. Il va sans dire que je crois résolument à l’avenir radieux de ma chère Afrique. Je suis également d’avis qu’il est impératif que les préjugés qui ont prévalu au sujet des Africains et de l’Afrique, du fait du passé colonial et de la situation contemporaine difficile de ce continent, soient révolus. Il est temps que les Africains se respectent eux-mêmes et exigent d’être respectés par les autres. Cette vision d’une Afrique généreuse et ouverte, certes, mais fière et ferme dans l’exigence du respect qu’on lui doit et qu’on ne lui a que trop longtemps refusé est une conviction forte qui me porte et me transporte, littéralement.

Cependant, durant mes nombreuses interactions avec, d’une part,  certains membres du personnel de l’Institut Français, et, d’autre part, des agents du Consulat de France, j’ai eu à faire face à des attitudes et propos condescendants, insidieux, sournois et vexatoires. Pas une fois, ni deux fois, mais bien plusieurs fois! Ces attitudes, j’ai vraiment essayé de les ignorer mais l’accueil exécrable dont le Consulat de France a fait montre à mon égard (et à celui de la majorité de Sénégalais demandeurs de visas) a été la goutte d’eau de trop, dans un vase, hélas, déjà plein à ras bord.
En personne authentique qui ne sait pas tricher, une décision difficile mais nécessaire s’est naturellement imposée à moi. Un voyage tous frais payés, fut-il le plus beau et le plus enchanteur au monde, ne mérite pas que mes compatriotes et moi souffrions de tels agissements de la part du Consulat de France. Une formation aussi passionnante soit-elle, et Dieu sait que celle-ci m’intéresse vraiment, ne vaut pas la peine de subir ces attitudes qu’on retrouve malheureusement à grande échelle sous les cieux africains. Par souci de cohérence avec mon système de valeurs, j’ai, donc, pris la décision de renoncer, malgré l’obtention du visa.
Renoncer pour le symbole.

Renoncer au nom de tous ces milliers de Sénégalais qui méritent le respect, un respect qu’on leur refuse au sein de ces représentations de la France, en terre sénégalaise, qui plus est.

Cette décision n’est pas une sanction contre des individualités, mais contre un système généralisé qui, malgré les dénégations de mes concitoyens, semble ne pas avoir l’intention de se remettre en cause.

Par ailleurs, je trouve particulièrement ironique que l’intitulé partiel de la formation à laquelle je ne prendrai pas part soit : « La France est-elle toujours la Patrie de Droits de l’homme. Jusqu’à quel point les Français sont-ils des citoyens d’Europe, du monde? » Cela aurait, sans aucun doute, fait un intéressant sujet de documentaire vu d’une perspective africaine et j’espère, avoir l’occasion, par d’autres voies et moyens, de participer à une future formation CultureLab.

Je tiens à remercier, l’Institut Français tout de même, pour l’initiative de ce concours, qui, à mon avis mériterait de continuer à exister, voire se tenir à fréquence plus régulière et ce, pour stimuler l’émulation intellectuelle entre jeunes Sénégalais et pour le plaisir des amoureux de la langue française, dont je fais partie.

Madame la Préposée au Guichet du Consulat de France - je ne connais pas votre nom, mais je vous dis au sujet de ce visa dont je ne me servirai pas : Non, merci.
Fièrement, sincèrement et Africainement vôtre.


Bousso Dramé 
Consultante Internationale
Récipiendaire de la Bourse d’Excellence du Gouvernement Sénégalais
Récipiendaire de la Bourse d’Excellence Eiffel du Gouvernement Français pour les étudiants étrangers
Diplômée de Sciences Po Paris, Master en Affaires Internationales
Diplômée de la London School of Economics, MSc in International Political Economy
Nominée “Global Shaper” par le Forum Economique Mondial
Bousso Dramé lauréate du Concours National d’Orthographe refuse le visa de la France à cause du comportement vexant du consulat de France !


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

121.Posté par Mme SORO le 21/06/2013 14:09
Sincerement ma soeur tu es un Nelson Mandela, tu es un Martin Lutheer King, et je pense que tu marquera le monde comme tu viens de le marqué au Sénégal, j'étais au Sénégal et je me considère sénégalaise. Sois bénie et que ce message aille jusque dans France 24!

122.Posté par Angunizu Georges le 21/06/2013 14:11 (depuis mobile)
Tout dépends de l''africain(e), le respect se mérite. Evidemment ce genre de révolte peut contribuer à la conscientisation de l''Africain(e) et à éviter l''abus de l''Occident.

123.Posté par Fanny Nadege le 21/06/2013 14:12

124.Posté par fayiz le 21/06/2013 14:13
Waw, du jamais vu, une leçon de vie pour nos grands intellos, d' éternels complexés qu'on rabroue et humilie à longueur d'années pour un simple visa et qui n'ont jamais eu le courage de poser un acte pareil. Comme quoi, aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années!

125.Posté par ODJE GERARD OLUSHOLA le 21/06/2013 14:13
C'est tres poli, reflechi, concis sans entrer dans les details concernant les faits reproches au consulat. C'est simplement diplomate! Ils s'en foutent a raison, a cause du comportement indigne et degradant de nos pseudo leaders politiques. Mais n'empeche, Bousso a fait son devoir... Un acte tres isole... mais noble!

126.Posté par Traore le 21/06/2013 14:17 (depuis mobile)
Chapeau kel courage kel sens d patriotisme je vous félicite o nom du peuple malien ainsi qu''a mon nom propre pour votre courage.cela nous rassure et nous reconforte nous la jeunesse Africaine.l''honneur la dignité nexistaient qu''en Afrique vous venez de le prouvez et jen suis fier l''europe n''est pas l''eldorado respecter la parole donner est important et sa cè sacré chez nous cè dans nos sang.encore une fois merci d''avoir réhaussé la valeur de l''afrique au momen ou d''autres navaien plus de considération pr el

127.Posté par mafideuk le 21/06/2013 14:22
Aujourd’hui plus que jamais je me sent africain et porte parole de ma nation,
Moi aussi récipiendaire de la bourse d’excellence du Sénégal en France, ancien étudiant de polytechnique paris, je suis ravis de lire une si belle plume, mais alors la question que je me pose sans espérer amalgamer : Bousso ce comportement que tu d’écris n’était t’-il déjà pas le même lorsque bachelière tu t’apprêtais avec la motivation la plus absolu a braver le froid, l’humeur et la condescendance des Français de France ?? Pourtant tu y aller tu t’y es faites car en entendant décrire les discussions entre blanc autour d’un verre tu y a forcément déjà participé.
Ton intension est louable, ta détermination magnifique preuve d’intégrité et fierté, nul doute la dessus cependant n’est il pas juste si simple de «lekk si ndape ba paré di gni keupou souff » car vois-tu, la seule chose que je craints c’est que de par ton « post » d’autre sénégalais en l’occurrence nos petits frères et nos petite sœurs dis e non a ceux a quoi tu as dis oui un jour qui, d’une certaine manière t’a permis d’en arriver là. Je crois au développement de l’Afrique et a celle de ma patrie, panafricain jusqu’au bout du nerf principal de la vie, je ne cesse de me battre pour qu’un jour nous aussi puissions nous imposer. Je crois que nous devons faire preuve de malice accepter pour mieux se révéler, faisons juste comme eux prenons tous ceux que l’Europe, l’Asie , l’Amérique …. Ont a nous offrir et surtout revenons chez nous partager et utiliser ces belles choses pour nos pays (faisons un peu comme Bousso) diangue ba mou motte « nieuw developper souniou senegal ».Ma chère Bousso faisons passe et ne boudons pas reculer pour mieux sauter est également un signe de bravoure !néamoins « fan na la nak » parceque ouf quelle jouissance tu as du éprouver !!!
Wasalam

128.Posté par TCHIAKPE Eric A le 21/06/2013 14:25
une bouffée d'oxygène. Merci de dire non, merci d'être engagée, merci mille fois de défendre notre fierté. heureux sans être forcément ton compatriote, de partager avec toi la couleur de peau. Fier de toi.

129.Posté par Anne-Claude Belibi le 21/06/2013 14:26 (depuis mobile)
Ca c est un bel exemple... J ai eu la chair de poule en lisant cette lettre! J espere pouvoir etre aussi forte que toi lorsqu une situation quasi similaire se presentera a moi... Pour notre Afrique, la belle, on se battra toujours!

130.Posté par kebsonpaco le 21/06/2013 14:27
si on avais 13 millions comme cette brave le visa serai finalement gratuis .chapeau ma soeur

131.Posté par Cédric le 21/06/2013 14:28
En lisant ce texte j'ai presque honte d'être français, honte de voir que l'on traite des frères-citoyens de la sorte.
Je pense que l'on doit respecter tous les citoyens du monde de la même manière que l'on veut être respecté, quelle que soit les couleurs de peaux.
Cette jeune femme montre le courage du peuple africain, et j'espère qu'elle ne sera pas la seule à dénoncer ces injustices et ces traitements honteux dont certains (trop) sont victimes.
Et contrairement aux commentaires ridicules de certains, ce n'est pas se plaindre que de dénoncer une situation absurde qui doit cesser.

132.Posté par Lopez le 21/06/2013 14:31 (depuis mobile)
Waouh jadoooorrr

133.Posté par Loxor le 21/06/2013 14:33
En lisant ce texte j'ai les larmes au yeux pour te dire BRAVO Bousso ,j'aimerai te serrer contre moi pour t'exprimer ma joie ,j'aimerai également être en face du consul pour lui dire qu'en Afrique il y'a toujours des gens qui savent garder leur dignité et leur honneur .
Bousso que le tout puissant guide tes pas .Bonne continuation

134.Posté par MF le 21/06/2013 14:33
je suis vraiment fière d'elle. C'est partout ainsi dans les consulats de France. Je vivais en France à l'époque et j'étais boursière du gouvernement. Rentrée pour un stage à Lomé au Togo, mon titre de séjour en renouvellement expirait avant la date de mon billet. Donc je comptais prendre un visa retour. Plusieurs fois j'ai été l'objet de propos humiliants. J'ai même eu droit au coup de fil de la consul me traitant d'irresponsable d'être rentré sans avoir pris la peine d'attendre mon titre de séjour. Je l'ai proprement engueulé, puis je lui ai raccroché le tel au nez. Elle a essayé de me rappeler mais j'ai refusé de répondre. Et pour être conséquente avec moi même, j'ai changé mon billet, écourté mon stage et je suis rentrée le jour même ou expirait mon titre de séjour. Et j'ai quitté la France le lendemain de mon diplôme. Y en a marre de ses comportement désobligeant envers les africains dans les consulats de France.

135.Posté par MHADHB SAMIR le 21/06/2013 14:44
En tant que tunisien libre, je suis FIERS de toi et tu me redonne confiance en moi.
Merci pour ta position et nous seront heureux de t'avoir parmi tes frères et sœurs en Tunisie.
Rend nous visite et tu auras tous les honneurs

136.Posté par SAMBOU Jacques Simimbo le 21/06/2013 14:51
oh chère Bousso je ne te connais pas mais je te garderais dans mon coeur tte ma vie pour l'acte courageux, noble etresponsable que t'a posé.tu n peux imaginé ce k t'a fait pour moi et pour tant d personnes.on dirais k t'a lu dans mes pensés pour agir.quoi k j puisse faire ou dire jamais j n pourrais apprécié ce k ta fait à sa juste valeur;tt simplement j t dit MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

137.Posté par rolande le 21/06/2013 14:56
Bravo à toi Bousso pour ta dignité et pour avoir refusé une formation qui t'intéressait pour rester en accord avec tes valeurs. Je te souhaite un bel avenir.

138.Posté par COULIBALY Gbon Yaya le 21/06/2013 14:56
C'est avec amertume que je lis ces propos de Bousso Dramé et je suis totalement d'AVIS avec elle. IL faut noter ce combat n'engage pas seulement le SENEGAL mais toute l'AFRIQUE. COURAGE BOUSSO et sache que derrière il des Africains et fiers de l'etre qui te soutienne.

139.Posté par mohamet le 21/06/2013 15:01
joli coup de pied pour la france comme ça ,ça leur apprendra

140.Posté par tall le 21/06/2013 15:04 (depuis mobile)
Qu elle courage vs ns démontré la... Masha allah.. Primer l intérêt de notre afrique avant votre!!!! Qu allah vs appote encore plus melle... Amine..

1 ... « 4 5 6 7 8 9 10 » ... 24
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT