Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

Aminata Sow, Fatoumata Sow et Dallo Wagne diffusent le sextape d’une mariée et risquent 2 ans ferme


Rédigé le Jeudi 21 Mars 2019 à 20:49 | Lu 97 fois | 0 commentaire(s)




Aminata Sow, Fatoumata Sow et Dallo Wagne diffusent le sextape d’une mariée et risquent 2 ans ferme

Ces faits ont révolté plus d’un dans le village de Médina Laobé, dans la commune de Kothiary. Fanta G, une jeune mariée, a eu la mauvaise surprise de constater la disparition d’une de ses vidéos obscènes sur son téléphone portable qu’elle chargeait dans une boutique avant de la retrouver dans les réseaux sociaux. La plainte déposée a permis de cueillir Aminata Sow, Fatoumata Sow et Dallo Wagne qui risquent 2 ans de prison derme. Le délibéré est fixé au 27 mars prochain.

De sources proches de l’enquête, les faits remontent au 15 mars dernier, lorsque Fanta Gadjogo a fait une vidéo obscène, comme dans un film pornographique qu’elle voulait envoyer à son mari. Et comme Médina Laobé n’est pas électrifié, elle a amené son téléphone portable dans une boutique pour le charger. Après chargement, le boutiquier a remis le téléphone à Aminata Sow pour qu’elle le remette à sa propriétaire Aminata a fouillé le téléphone et est tombée sur la vidéo obscène de Fanta qu’elle a aussitôt transférée sur son téléphone, avant de l’effacer du celui de Fanta. Constatant la disparition de sa vidéo, Fanta la retrouve sur les réseaux sociaux et porte plainte. L’enquête des hommes de l’adjudant-chef Abdoulaye Sow, commandant la brigade de la gendarmerie territoriale de Tambacounda, a permis de cueillir Aminata Sow, Fatoumata Sow et Dallo Wagne qui se sont partagé la vidéo et l’ont diffusée dans leur groupe whatsapp. Déférées au parquet, elles ont été placées sous mandant de dépôt. Sur le déroulement des faits, Aminata Sow déclare que la vidéo et les propos malsains tenus par Fanta étaient destinés à un certain Ba et non à son mari. Ce qui la poussera à la diffuser dans leur groupe Whatsapp, alors qu’à l’enquête, elle avait déclaré n’avoir jamais manipulé le téléphone de la partie civile. Le témoin Rougui Gadjigo à déclaré que c’est Dallo wagne qui lui a envoyé la vidéo. Ce que la prévenue Dallo a confirmé à la barre. Quant à Fatoumata Sow, elle a déclaré que la partie civile trompe son frère qui est son mari et qu’à travers la vidéo, la partie civile déclaré l’avoir faite pour son amant et non son mari. Compte tenu de la gravité des faits, le substitut du procureur Fall a requis 2 ans de prison ferme. La défense assurée par Me Amadou Lady Ba a sollicité la disqualification des faits, compte tenu de prudence et de la négligence de ses clientes qui ont diffusé la vidéo. Par conséquent, il demande au bienveillante de la loi. Le tribunal a mis l’affaire en délibéré le 27 mars prochain.

Gawlo.net (L’Obs)



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook