Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Agression mortelle à Liberté 6: Ibrahima Kane "vendu" par un ami pour 270 000 F Cfa


Rédigé le Samedi 5 Janvier 2019 à 15:32 | Lu 147 fois | 0 commentaire(s)



Les agresseurs présumés du jeune Ibrahima Kane, poignardé à mort le dimanche 30 décembre 2018 à la Liberté 6, ont été hier déférés au parquet. En attendant d’être fixés sur leur sort, Djiby Sao Alias Djiby « Cagna », Modou Dieng et Babacar Diop ont fait des aveux circonstanciés sur le déroulement des faits.


Agression mortelle à Liberté 6: Ibrahima Kane "vendu" par un ami pour 270 000 F Cfa
Selon « Vox populi », il ressort de l’enquête de la police que la victime avait prévu de louer un véhicule pour la fête de Saint- Sylvestre. Il s’en ouvre à son ami Modou Dieng. 

Ce dernier intéressé par l’appât du gain, informe ses acolytes, Djiby Sao alias « Djiby Cagna » et Babacar Diop, en leur révélant que son ami détenait une grosse somme d’argent (270 000 francs Cfa) pour une location de véhicule. 

Tout de suite après, Djiby « Cagna » concocte un plan pour dépouiller la victime. Le jour des faits, alors que Ibrahima Kane venait d’arriver sur les lieux du rendez-vous (un des parkings des immeubles sis à Liberté 6), il a été violemment attaqué par les trois hommes qui l’ont poignardé au thorax et volé son sacoche avec la somme et le téléphone. 

Mais alors qu’ils s’enfuyaient, l’un des agresseurs, en l’occurrence Babacar Diop a été rattrapé par la foule. Lynché, il a été sauvé par un passant, qui l’extirpe de la masse avant de le conduire au Samu Municipal sis aux deux voies de Liberté 6. Là, le médecin traitant a informé les éléments du commissariat de Grand Yoff, qui l’ont cueilli avant de le mettre à la disposition de leurs collègues de Dieuppeul. 

Interrogé, Babacar Diop est passé à table avant de livrer ses acolytes Djiby Cagna et Modou Dieng. Il révèle au policier que c’est « Djiby Cagna" qui détenait le couteau qui a coûté la vie à Ibrahima Kane. Lors de son audition, « Djiby Cagna » a reconnu les faits. Dans son récit, il a également dit avoir pris le téléphone de la victime (Iphone 6) qu’il a vendu à 20 000 francs à la Patte d’Oie à un inconnu. Son acolyte Modou Dieng a lui fait des aveux. Cependant, jusqu’à la clôture de l’enquête hier, les 270 .000 volés à la victime n’ont pas été retrouvés, indique Vox Populi.
 
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Publicité

Facebook