Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Affaire Bineta Camara : Voici ces lourdes peines qu’encourt Pape A. Fall pour son meurtre !


Rédigé le Mardi 21 Mai 2019 à 19:55 | Lu 70 fois | 0 commentaire(s)



Le présumer meurtrier de Bineta Camara risque gros. Pape Alioune Fall, par ailleurs proche de la famille de la jeune fille tuée à Tamba, encourt de lourdes peines, d’après des avocats contactés par «Seneweb». Me Baboucar Cissé ne veut pas être formel sur la question, mais précise toutefois que ce sont des actes criminels qui peuvent être sanctionnés des peines allant dans la fourchette de 10 à 30 ans, voire 50 ans ou des travaux forcés. Toutefois, l’avocat pense que la thèse du viol ne peut pas encore être écartée, dans cette affaire.


Affaire Bineta Camara : Voici ces lourdes peines qu’encourt Pape A. Fall pour son meurtre !

Il pense, à ce propos, que l’oncle de la victime, qui affirme que sa nièce n’a pas été violée, est allé trop vite en besogne. ‘’Il appartiendra à l’instruction de dire s’il y a eu viol ou pénétration suivie de meurtre. C’est à la justice de le déterminer’’, fait savoir la robe noire. Ainsi, si la thèse du viol se confirme, d’après Me Moussa Sarr, l’auteur sera puni comme coupable d’assassinat. ‘

’Et la peine de l’assassinat, c’est des travaux forcés à perpétuité, comme le meurtre. L’article 287 dit que tout coupable d’assassinat sera puni de travaux forcés à perpétuité et l’article 330 du Code pénal dit que lorsque le viol est suivi de meurtre, vous êtes sanctionnés des mêmes peines comme l’assassinat’’, éclaire l’avocat.

Son collègue, Me Cissé, pense que même si le présumé meurtrier est passé aux aveux, la procédure d’enquête peut être longue et prendre le temps nécessaire. ‘’Le simple fait de passer aux aveux ne veut rien dire. Il y a des gens qui avouent des crimes qu’ils n’ont jamais commis. Cela ne dispense pas la justice de mener une enquête et d’être sûre qu’il s’agit du meurtrier, parce qu’on a vu des erreurs judiciaires. D’où l’intérêt de mener une enquête’’, renseigne Me Baboucar Cissé.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Publicité

Facebook