google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Affaire Bayotte: Me Clédor Ciré Ly, l’avocat des détenus, a rendu visite aux populations de Toubacouta


Rédigé le Mardi 20 Octobre 2020 à 15:59 | Lu 217 fois | 0 commentaire(s)




C’est une journée très haletante que Me Clédor Ciré Ly, l’avocat des 25 détenus de Toubacouta, a vécu hier en Casamance. Accompagné de Babacar Touré, le directeur de publication de Kewoulo, il s’est rendu à Toubacouba pour constater -de visu- le village d’où sont originaires 21 des 25 détenus. Et l’accueil a été plus que mémorable pour tout le monde.

Prévue le samedi, la rencontre entre l’avocat conseil des 25 détenus, Me Clédor Ciré Ly, et les populations de Toubacouta s’est, finalement, tenue ce dimanche. Programmée à 16 heures, c’est à 20 heures que le duo qui a éventré “l’escroquerie de gendarmerie” que tous ont appelé “l’enquête de la gendarmerie” est entré dans village martyr de Toubacouta. Auparavant, alors qu’ils comptaient être à l’heure, le duo a été confronté à une panne de voiture au sortir de Tobor, à 7 km de Ziguinchor. Ensuite, après des heures d’attente, c’est la mort dans l’âme que le duo s’est résigné à voir son véhicule remorqué vers le premier garage de Ziguinchor. “C’est la seconde fois que cela m’arrive. La première fois que je suis venu mener des enquêtés, sur cette affaire, j’ai perdu le moteur de mon véhicule. C’est ce qui m’est arrivé cette fois-ci encore. Mais, Toubacouta mérite tous les sacrifices. Sachez une chose, il y a beaucoup de magouilles et de mystiques autour de ce dossier.” A déclaré Babacar Touré aux villageois auxquels il présentait ses excuses de les avoir fait attendre tout ce temps.

Comme lui, Me Clédor Ciré Ly qui a pu constater la disposition des maisons de ce village a pu échanger avec le public qui a attendu, dans la nuit, devant la grande mosquée de Toubacouta. Conscient de la complexité de ce dossier, Me Clédor Ciré Ly a été surpris d’apprendre qu’un cantonnement militaire est installé au cœur de même de ce village. Dans ce cas, il a du mal à comprendre comment des gens aussi bien surveillés que ceux de Toubacouta ont pu se concerter et aller commettre les crimes que la justice les accuse. Aussi, l’avocat a été surpris de s’entendre dire que personne à Toubacouta n’a jamais oublié ce fameux samedi 6 janvier 2018. “Parce que ce jour-là, on avait perdu un de nos doyens. Le vieux Fane Diédhiou était décédé ce jour-là. Et tout le village était à son décès. Et on discutait de la possibilité d’amener le corps à Bignona, pour son enterrement. Dans un village comme le nôtre, tout le monde se connait. Et on aurait directement remarqué les absences.” A déclaré un vieux dans l’assistance.

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, ce vieux a déclaré n’avoir jamais été interrogé par la gendarmerie ni par le juge d’instruction. Pire, depuis qu’ils ont arrêté les 21 personnes de Toubacouta ni la gendarmerie ni le juge d’instruction ne sont revenus chercher des compléments d’informations à Toubacouta; alors que l’article 72 du code de procédure pénale fait obligation au juge d’instruction d’user de son pouvoir d’officier de police judiciaire et d’enquêter. Terrorisées par la machine judiciaire, les populations de Toubacouta avaient confié leur sort à Dieu. “Et nous avons été doublement surpris et contents de voir des gens venir de si loin pour faire entendre la voix de Toubacouta. Pour l’éternité nous vous serons reconnaissants. Nous ne pouvons formuler que des prières à votre endroit; puisque jamais nous ne pourrons vous payer. Mais, sachez Me Clédor et Babacar que si le paradis était vendre, nous nous saignerions pour vous y acheter des places. Vous êtes notre espoir, nos porte-paroles“, a déclaré Papya Sané devant le public.

Comme lui, de nombreuses personnes ont pris la parole. Et après plus d’une heure de conclave et encerclé par des moustiques affamés qui n’avaient, certainement, jamais vu autant de “nourriture” à consommer, Me Clédor Ciré Ly a demandé à l’assistance de lever la séance. Au préalable, il a demandé à tous ceux qui ont quelques informations que ce soit, de prendre contact avec lui. Et de lui faire parvenir leurs témoignages. “N’ayez plus peur, dites ce que vous savez de cette journée. Sachez que, au delà du Sénégal, c’est le monde entier qui a ses antennes braquées sur Toubacouta. Et le Sénégal leur rendra des comptes.” A conclu le journaliste d’investigation, Babacar Touré, à l’origine de la mise à nue de cette enquête qui n’a respecté aucune règle du code de procédure pénale.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT