Zimbabwe : Tout diplomate qui favorise l’homosexualité sera expulsé


Rédigé le Samedi 19 Avril 2014 à 19:34 | Lu 308 fois | 0 commentaire(s)


Robert Mugabe n’est pas partisan de l’homosexualité et n’aime pas les homosexuels. Et pour le président zimbabwéen ceux qui ont cette orientation sexuelle sont persona non grata dans son pays.


Ainsi, Robert Mugabe vient de menacer d’expulser tout diplomate qui ferait la promotion de l’homosexualité dans son pays, soulignant que son pays ne tolérerait jamais qu’on lui impose des valeurs et la culture venues de l’étranger.
 
Cette déclaration a été faite lors de la célébration du 34e anniversaire de l’indépendance du pays devant une foule de Zimbabwéens ainsi que des officiels étrangers. Robert Mugabe a indiqué qu’il prendrait des mesures sévères contre les diplomates occidentaux et les organisations non gouvernementales qui favorisent l’expansion de pratiques « contre-nature » dans son pays.
 
« S’il y a des diplomates qui parlent en faveur de l’homosexualité, faites-le-moi savoir et nous allons immédiatement procéder à leur expulsion », a clamé Robert Mugabe.
 
Le leader zimbabwéen a accusé l’Union européenne qui cherche à imposer ses « contre-valeurs » à toutes les autres régions du monde. « Que l’Europe garde chez elle ses pratiques homosexuelles », a-t-il indiqué.
 
Âgé de 90 ans, Robert Mugab est connu pour son aversion pour les gays et les lesbiennes qu’il a qualifiés par le passé d’êtres pires que les chiens.

Dans la même logique que Robert Mugabe, Yoweri Museveni de l’Ouganda qui a récemment adopté une loi interdisant l’homosexualité sous peine de lourdes sanctions allant jusqu’à l’emprisonnement.  © Oeildafrique.com





Publicité



Facebook