Vladimir Poutine: " les accusations d’utilisation d’armes chimiques par le régime syrien sont "une absurdité totale"


Rédigé le Samedi 31 Août 2013 à 21:08 | Lu 114 fois | 2 commentaire(s)


Depuis quelques minutes déjà, toutes les chaines d’information et les médias Internet de la presse mainstream transforment outrageusement les propos du président russe Vladimir Poutine. Il est affiché partout ce texte: les accusations d’utilisation d’armes chimiques par le régime syrien sont "une absurdité totale" selon Vladimir Poutine. Or, la réalité est toute autre. Le président russe Vladimir Poutine a déclaré «totalement absurde» l’idée que le gouvernement syrien a utilisé des armes chimiques contre son propre peuple et a appelé les Etats-Unis à présenter ses preuves supposées au Conseil de sécurité de l’ONU. Ambiance.


Vladimir Poutine: " les accusations d’utilisation d’armes chimiques par le régime syrien sont "une absurdité totale"
Washington ne se fonde que sur du mensonge pour attaquer la Syrie. Toute honte bue,  incapable d’apporter des preuves factuelles, il passe son temps à déblatérer. Comment peut-on affirmer urbi et orbi que, les forces gouvernementales du président Bachar al-Assad ont utilisé des agents chimiques sans le prouver au monde entier ? La Russie estime à juste titre que, ces accusations sont inacceptables et l’idée même d’effectuer une frappe militaire sur le pays l’est encore plus. Ceci constituerait par ailleurs une violation flagrante du droit international, si elle est menée sans l’approbation du Conseil de sécurité des Nations unies.


Suite à cela, M. Poutine a demandé au nègre de maison Barack Obama, s’il s’interrogeait un tant soit peu, sur les retombées potentielles d’une attaque militaire.  "Avez-vous pris en considération les souffrances des civils innocents"? Cette attaque précipitée est une fuite en avant. Il n’y a que des guignols pour croire un seul instant aux élucubrations des autorités américaines. D’ailleurs, le Pentagone, pour mener cette guerre a besoin d’un crédit supplémentaire. Quand on a rien à cacher, on montre tout. La presse mainstream, après avoir jeté la honte aux chiens, refuse même d’indiquer que Poutine a demandé aux Etats-Unis de fournir ses "preuves" au Conseil de sécurité.
 

Cette affaire va mal finir. Elle révèle la véritable mentalité américaine de domination par le mensonge, la rapine et la violence…Ils s’allient avec al-qaïda en Syrie pour avoir par tous les moyens, raison. Une monstruosité de l’approche qui frise la psychiatrie…
allainjules.com

 





Publicité



Facebook