Un journaliste d’un portail d’actualité: « Bousso Dramé a boycotté les sites sénégalais »


Rédigé le Samedi 3 Août 2013 à 14:51 | Lu 1330 fois | 7 commentaire(s)


VIPEOPLES.NET Sa lettre ouverte a fait le tour du monde. Tous les sites d’actualité du monde entier ont voulu avoir l’exclusivité. Les Africains ont vite vu en elle, une future Thomas Sankara porteuse d’idées révolutionnaires. Il fallait oser dire NON à un visa européen, ticket qui ferait sans doute le bonheur de certains. Bousso Dramé n’a donc pas perdu du temps pour ouvrir une page facebook. Cette page compte actuellement 5 522 fans. Elle l’alimente souvent par des articles parlant d’elle, et bien entendu, ses fans l’encouragent dans ce qu’elle entreprend.


Un journaliste d’un portail d’actualité: «  Bousso Dramé a boycotté les sites sénégalais »
Elle boycotte la presse en ligne sénégalaise…

D’après un journaliste en ligne dont nous tairons le nom, Bousso Dramé fait souvent l’actualité de sa page. Depuis son Buzz, elle n’a cessé de relayer les articles européens qui font zoom sur elle en délaissant ceux du Sénégal :

«  Bousso Dramé a boycotté les sites sénégalais. Nous lui avons à mainte reprise envoyé des messages et appelé pour une interview de sa part mais elle a préféré ignorer nos messages. Pourtant elle a bien répondu aux sites internationaux. Remarquez sur sa page facebook, seuls les articles venant de l’étranger y sont publiés. Elle a même répondu à une interveiw de Jeune Afrique et pourtant dans cette interveiw, elle a eu à préciser qu’elle a voulu poser un acte symbolique pour ses frères et sœurs sénégalais qui, tous les jours, se font écraser dans les ambassades de la zone Schengen. On dit souvent avant de vouloir être le porte-parole d’autrui, il faut d’abord commencer par chez soi donc pour s’imprégner des soucis des sénégalais et parler à leur place, s’adresser d’abord aux sites sénégalais parait plus approprié. Notant que sa lettre ouverte a été en partie dévoilée par nos portails, information qui a été ensuite amplifiée par les internautes sénégalais et reprise par la presse étrangère. Bousso Dramé dit promouvoir un acte symbolique pour les sénégalais mais elle a mis en premier plan les articles étrangers dans ses actualités. Elle fausse donc complétement ses idées révolutionnaires : La reconnaissance africaine particulièrement celle sénégalaise qu’elle réclame. Par-là, elle montre carrément que sa cible fut la France, elle a plutôt voulu mettre l’accent sur la réaction de l’Europe dans ses publications plutôt que de revaloriser les valeurs africaines. »

Le journaliste souligne également que l’africain a eu un brin d’espoir en voyant cette Dame de Fer réagir négativement face à la France :

« Elle a été considérée comme la voix des sans voix pour certains mais actuellement le Buzz dont elle a fait objet, diminue de plus en plus. Elle continue toujours à alimenter sa page mais les réactions sont de plus en plus minimes.  Que fait-elle maintenant  après son buzz et avec sa page facebook ? Ses ambitions sont, sans doute, de continuer à revaloriser l’identité africaine ou encore d’essayer de proposer des solutions pour améliorer la situation de notre pays. Voilà des actions bien nobles à saluer mais vont-elles intéresser la presse européenne ? Elle a crée sa page dans un but d'échange et de partage. Mais ses publications sont personnelles car seuls ses dires sont mis en exergue. Au début c'était un combat  personnel mais depuis qu'elle a dit dans l' interview de  Jeune Afrique qu’elle a voulu poser un acte symbolique pour ses frères et sœurs sénégalais, ce combat devient généraliste car par là elle a donc un objectif. La question a se poser c'est de savoir quels ont été les résultats de cette noble réaction? La médiatisation ou la réponse du Consul Alain Jupet?"






Publicité



Facebook