Un ancien ministre a fait pitié devant le Building Administratif


Rédigé le Samedi 7 Décembre 2013 à 12:16 | Lu 192 fois | 0 commentaire(s)


VIPEOPLES.NET - L’ancien ministre de la Culture sous Wade a fait pitié il y a quelques jours devant la porte du Building Administratif, siège du gouvernement. Selon La Tribune, Modou Bousso Lèye a été retenu à l’entrée par la sécurité, parce que son nom ne figurait pas sur la liste des audiences. « Vérifiez, mon nom doit bien être là, je suis venu avec une délégation », disait le responsable libéral de Pikine. Selon des témoignages recueillis sur place. M. Lèye n'a, cependant, pas précisé le ministère où il devait se rendre.

Pour rappel, Me Madické Niang été accusé d’avoir fait limoger Modou Bousso Lèye, sous le régime de Wade.

1. Je n’ai jamais été au courant que M. Modou Bousso Lèye a eu à attribuer à mon épouse ‘un juteux marché’ dans le cadre du Festival mondial des arts nègres.

2. Je n’ai jamais été voir le président Wade pour lui faire part d’un différend qui m’opposerait à M. Modou Bousso Lèye et, en conséquence, demander son départ du gouvernement.

3. Je témoigne devant Dieu, sur le Coran et devant les hommes, que je n’ai jamais eu à douter de la bonne moralité de mon épouse, qui est musulmane pratiquante, qui s’acquitte régulièrement de ses prières et d’autres formes de dévotion à Dieu.

4. Pour les commentaires qui ont été faits me concernant personnellement, je n’y réponds pas. Tout ce que j’en dis, c’est que je rends grâce à Dieu de m’avoir comblé dans tous les domaines.

5. Je voudrais en ma qualité de musulman jurer devant Dieu et les hommes que tout ce que je viens de dire représente la stricte vérité.

6. J’en appelle aux Sénégalais pour leur dire qu’une famille est sacrée et que les commentaires qui peuvent être entretenus sur un des membres de ladite famille peuvent être destructifs par le mal qu’ils génèrent. Ainsi, il devient impérieux à tous de respecter la vie privée des autres, mais surtout de ne pas verser dans des commérages sans fondements : Dieu est devant nous, lui qui sait tout.

Me Madické NIANG


Un ancien ministre a fait pitié devant le Building Administratif




Publicité



Facebook