Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

URGENT : PROCHAINE LIBERATION DE CHEIKH YERIM SECK . POURQUOI LE SITE DAKARACTU EST RESTE EN RADE ? (© GAWLO.NET)


Rédigé le Vendredi 3 Janvier 2014 à 15:09 | Lu 467 fois | 0 commentaire(s)



(© Gawlo.net) L’information concernant la libération de Cheikh Yerim Seck a été livrée par la radio «Rfm ». Le journaliste Cheikh Yérim Seck aurait bénéficié d’une liberté conditionnelle. Cheikh Yérim Seck a été condamné au mois de septembre 2012 à 3 ans de prison pour viol sur l’étudiante Ndèye Aïssata Tall. Jugé en appel, il a vu sa peine ramené à 2 ans et les dommages et intérêts fixés à 10 millions.

Cependant, ce que Gawlo.net a constaté est que le site Dakaractu.com, jusqu’au petit matin ( il était 5h 30 au moment où accouchons ces lignes ), n’a pas pipé un mot de cette information de taille qui devrait pourtant garnir leur Une, alors qu’un site comme Actunet.sn l’a postée depuis le jeudi 2 janvier à 22h06.

L’info a-t-elle pris de court Serigne Diagne et son équipe ou c’est l’autocensure qui serait de rigueur ? Car, il se susurre dans certains milieux, généralement bien informés, que l’actuel remplaçant de Cheikh Yérim Seck, en l’occurrence Serigne Diagne, ne s’attendait pas à une telle ‘’surprise’’, car s’étant trop conforté dans son fauteuil de patron du site.

Et même, gageons que ce ne sont que des rumeurs, des choses ‘’difficilement explicables’’ se seraient passées dans le management du site, durant l’absence du propriétaire Cheikh Yérim Seck à qui Serigne Diagne disputerait, maintenant, le titre d’unique promoteur.

Enfin, on y verra plus claire, sous peu, à la libération de Cheikh Yérim Seck. Notons que la sortie de ce dernier, qui fait partie des 300 detenus pressentis pour la liberté conditionnelle, est retardée par une question de procédure, car ce dernier avait introduit un recours (appel) auprès de la Cour suprême. (© Gawlo.net)


URGENT : PROCHAINE LIBERATION DE CHEIKH YERIM SECK . POURQUOI LE SITE DAKARACTU EST RESTE EN RADE ? (© GAWLO.NET)




Publicité



Facebook