Tentative d 'assassinat de Compaoré : l'opposition burkinabè exige une enquête internationale


Rédigé le Dimanche 8 Septembre 2013 à 21:57 | Lu 46 fois | 0 commentaire(s)


L’opposition burkinabè demande une enquête internationale à propos de la mort de Romuald Tuina qui aurait tenté d’assassiner le président du Faso, Blaise Compaoré, révèle un communiqué reçu dimanche à APA.


Tentative d 'assassinat de Compaoré : l'opposition burkinabè exige une enquête internationale
Le communiqué qui fait le compte-rendu d'assemblée générale mensuelle tenue le 3 septembre dernier, par les partis politiques affiliés au Chef de file de l'opposition politique (CFOP), Zéphirin Diabré, souligne que l'attention des participants a été retenue par les évènements survenus au Palais Présidentiel de Kosyam dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 août 2013.
 
L'opposition dit avoir appris, ‘'à travers un communiqué officiel lu sur les ondes et une conférence de presse animée par le Procureur du Faso, qu'une tentative d'assassinat avait été perpétrée sur la personne du Chef de l'Etat par un ancien membre de la garde présidentielle''.
 
Toutefois, note le communiqué, ‘'le caractère incomplet et laconique des différentes déclarations officielles faites sur la question ne permet pas d'avoir une idée précise des circonstances de cette affaire''. 
 
Dans certaines versions des déclarations officielles, il est fait état de ce que l'intéressé sortait d'une prison d'un pays voisin, relève le communiqué, ajoutant que ‘'Partant de cela, l'Opposition estime qu'il serait très indiqué de mettre en place une commission d'enquête internationale pour éclairer le peuple burkinabè et l'opinion internationale sur les circonstances de cette tentative d'assassinat''.
 
Rappelant que le CFOP est ‘'fortement attachée à la préservation de la vie humaine, et hostile à toute atteinte à l'intégrité physique des citoyens du pays quels qu'ils soient, condamne fermement un tel acte, s'il a bien eu lieu'', le communiqué affirme que l'opposition estime que ‘'l'atteinte à la vie du Chef de l'Etat est suffisamment grave et inquiétante, pour que toute la lumière soit faite rapidement sur cette affaire afin que les Burkinabè soient informés en toute transparence''.




Publicité



Facebook