Seydina Issa Laye dénonce la mendicité des talibés au Sénégal


Rédigé le Mardi 11 Juin 2013 à 10:30 | Lu 220 fois | 0 commentaire(s)


Les festivités marquant la 133ième édition de l'anniversaire de l'Appel de Seydina Limamou Lahi ont été clôturées officiellement hier lundi 10 juin à Yoff. A cette occasion, le fils du khalife général des layénnes, Baye Seydina Issa Lahi, a dénoncé avec la dernière énergie la mendicité des enfants talibés au Sénégal qui, selon lui, ne doit plus être un sujet tabou car «l'Islam n'a jamais accepté de former des délinquants».


Seydina Issa Laye dénonce la mendicité des talibés au Sénégal
Le fils du Khalife général des layénnes  Baye Seydina  Issa Lahi a déploré la mendicité des enfants, hier lundi 10 juin, lors de la cérémonie  officielle de clôture du 133ième anniversaire de l’Appel de Seydina Limamou Lahi «Al Mahdi». Selon lui, la mendicité des enfants doit être éradiquée au Sénégal. A cet effet, il a interpellé le ministre de l’Intérieur, le Général Pathé Seck, qui présidait la cérémonie officielle, sur le danger que constitue ce phénomène. 

A l’en croire, dans notre pays, «la mendicité des enfants talibés ne doit pas être pour nous un sujet tabou. L’Islam n’a jamais accepté de former des délinquants. Un enfant ne peut pas être dans la rue à mendier pendant 48 heures  et apprendre en même temps le  Saint Coran», a-t-il fait remarquer.

C’est pourquoi il a invité tout le monde à prendre leur responsabilité pour endiguer ce mal. «Donc prenons toutes les mesures nécessaires pour éliminer ce fléau de notre société. Les écoles coraniques d’hier sont très différentes de celles d’aujourd’hui. J’invite toutes les familles religieuses à porter un regard sur ce qui se passe dans la rue. Seydina Issa Lahi le fondateur de la confrérie layénne a toujours  recommandé de mettre les enfants à l’abri du banditisme», a-t-il rappelé.

Baye Issa Lahi a également appelé les sénégalais à la tolérance et au respect du prochain afin d’éviter les conflits entre confréries religieuses et interreligieuses, car pour lui «l’essentiel c’est d’être Sénégalais. Il n’ya pas de majorité ou de minorité religieuse», a-t-il précisé.

Le ministre de l’Intérieur le Général Pathé Séck a pour sa part, lancé un appel à la communauté layénnes pour une grande mobilisation lors de l’accueil du président américain Barack Obama, attendu à Dakar le 26 juin avant de demander au Khalif général Abdoulaye Thiaw Lahi de formuler des prières pour une paix au Sénégal, dans la sous région notamment au Mali où les «Jambars» (soldats sénégalais) sont en mission de guerre. Il n’a pas manqué également de solliciter des prières pour un bon hivernage.




Publicité



Facebook