Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

SUBVENTION DU SPONSOR : Jaraaf demande sa part du gâteau


Rédigé le Mercredi 5 Février 2014 à 17:49 | Lu 63 fois | 0 commentaire(s)



Le Jaraaf en veut à la Ligue professionnelle de football du Sénégal pour gestion irrationnelle de la subvention des 15 millions du sponsor, qu’elle aurait léguée seulement à Diambars. Le club médinois menace de ne pas porter l’effigie du sponsor, s’il n’a pas sa part.
En direction de sa campagne africaine, le Jaraaf recherche activement des ressources additionnelles pour boucler son budget prévisionnel de 20 millions de nos francs. Pas au bout de ses peines, le club de Cheikh Seck comprend mal qu’il soit dans les besoins, alors que Diambars, un autre représentant sénégalais en Afrique, empoche la subvention de 15 millions du sponsor du football national. Selon les dirigeants qui ont tenu un point de presse, hier, à leur siège, cette subvention devrait être distribuée à tous les clubs. Esseulé dans le combat, le Jaraaf réclame sa part du gâteau, et menace par ailleurs de prendre des mesures, si rien n’est fait par rapport à sa réclamation. «Il n’y a pas que Diambars qui représente le Sénégal en Afrique, donc nous devons tous être traités de la même manière. Si la Ligue ne répare pas cette injustice, on ne va pas servir de panneaux publicitaires pour le sponsor au Sénégal et en dehors», a alerté Youssou Diallo, vice-président du club.
 
Le club Médinois tarde à boucler son budget prévisible pour sa campagne africaine. A en croire Pape Moussa Ndiaye, chargé de la section sportive, tout est prêt sur le plan technique (15 jours d’entrainement foncier à Thiès, les matches amicaux d’avant championnat et les 7 matches du championnat). «On a confiance, compte tenu de la prestation de l’équipe en championnat. Si on prépare psychologiquement les gosses, il n’y a pas de raison de ne pas faire un résultat positif. Donc, on va à Accra pour un résultat positif», a-t-il promis.
Le Jaraaf quitte Dakar ce vendredi pour le Ghana il affrontera Dwars, dimanche à partir de 16 heures.
 
Issiaka TOURE




Publicité



Facebook