Russie : Un député propose des congés payés lors des menstruations


Rédigé le Mardi 30 Juillet 2013 à 22:18 | Lu 65 fois | 0 commentaire(s)


Un député russe a invité la Douma à accorder aux femmes deux jours de congés payés par mois pendant leurs règles, suscitant l'exaspération des défenseurs des droits, qui s'inquiètent d'un regain de conservatisme depuis le retour de Vladimir Poutine à la présidence.


Russie : Un député propose des congés payés lors des menstruations
VIPEOPLES.NET! Mikhaïl Degtiarev, député du très nationaliste Parti libéral-démocrate de Russie (LDPR) dirigé par Vladimir Jirinovski, a annoncé sur son site internet avoir déposé un projet de loi qui vise à mieux protéger les femmes sur leur lieu de travail.
 
"Pendant cette période (des menstruations), la plupart des femmes ont une sensation d'inconfort psychologique et physiologique. La douleur est parfois si forte pour le beau sexe qu'il est nécessaire d'appeler une ambulance", écrit Mikhaïl Degtiarev, 32 ans, marié et père de deux garçons.
 
Candidat à la mairie de Moscou aux municipales du 8 septembre, où il est crédité de moins d'1% des suffrages, Degtiarev souligne par ailleurs que la douleur rencontrée par les femmes pendant cette période augmente la fatigue, les troubles de la mémoire et l'efficacité au travail, et provoque par ailleurs des réactions émotives très nettes.
 
La Douma, chambre basse du parlement russe, ne siègera pas avant le mois de septembre, mais les militants des droits de l'homme rejettent déjà cette proposition qu'ils qualifient de sexiste.
 
"Cet argument est évidemment déplacé, déraisonnable et extrêmement peu sérieux", a déclaré Anna Sobko, avocate à Memorial, la plus ancienne organisation de défense des droits de l'homme en Russie.
 
Marina Pisklakova-Parker, qui dirige le centre Anna, une ONG qui s'intitule officiellement "Centre de prévention de la violence", a qualifié quant à elle cette proposition d'absurde.
 
"Si nous voulons débattre sérieusement de la question de l'efficacité des femmes au travail pendant leurs menstruations, nous devons aussi prendre en compte l'aptitude des hommes à travailler après avoir pris une cuite", a-t-elle estimé.

Source reuters